Sacha Briand, 1ère Circo, Opération séduction

Sacha Briand et Marie Hélène Mayeux-Bouchard

A partir d’aujourd’hui, les 76000 électeurs de la première circonscription vont recevoir un courrier personnalisé signé du candidat UMP. Une manière pour Sacha Briand de «prendre en compte l’individu au-delà de la masse électorale» à une semaine du premier tour de scrutin.

Selon Sacha Briand, l’opération serait inédite en France, en tout cas en Haute-Garonne. A une semaine du premier tour, le candidat UMP a décidé de sortir des sentiers battus du porte-à-porte et du tractage sur les marchés, en s’adressant personnellement aux 76 000 électeurs (dont 8000 couples) de la première circonscription. «Avec 126000 habitants, cette circonscription n’est pas un petit village et la campagne est assez anonyme. Il est assez difficile de créer un contact direct qui reste assez superficiel» explique Sacha Briand. Accompagné de sa suppléante Marie-Hélène Mayeux Bouchard, pour qui les socialistes sont «déconnectés de la réalité», le candidat justifie cette démarche «exceptionnelle de par son ampleur» justement par «l’absence d’implication sur le terrain» de sa concurrente, la sortante Catherine Lemorton : «Un député doit non seulement être un législateur mais également être attentif aux besoins et aux attentes de chacun des habitants de la circonscription. Or la députée socialiste nous a expliqué qu’elle ne se considérait pas comme une élue du territoire.  Elle a fait le choix d’être la spécialiste d’un seul thème, le médicament, et de consacrer l’essentiel de son activité à ce secteur plutôt qu’à la défense économique et sociale de la circonscription. Marie-Hélène et moi essayons dans cette élection de prendre le contre-pied de ce que nous avons pu observer. Dans le cadre de nos mandats locaux, nous inscrivons notre action dans le territoire.»

Un coût de 33 000 euros

A partir d’aujourd’hui, 68 000 courriers, accompagnés du document de campagne, vont donc être diffusés par voie postale. «Ce n’est pas un courrier type» précise Sacha Briand, «puisqu’il est décliné notamment en fonction des catégories d’âge. C’est un envoi personnalisé parce que nous voulons montrer aux électeurs que nous prenons en compte leurs préoccupations, les problématiques qui sont les leurs dans leur vie quotidienne. L’individu au-delà de la masse électorale.» résume-t-il. Plusieurs centaines de sympathisants de l’UMP ont été sollicités pour participer au financement de cette opération séduction dont le coût s’élève à 33000 euros, «la moitié du plafond de dépenses autorisé pour cette campagne électorale» ajoute Sacha Briand. Dans ce courrier également, un numéro de téléphone. Mobile en main, le candidat assure que l’électeur pourra le joindre : «L’objectif est de pouvoir entendre les gens, qu’ils puissent réagir à nos propositions, donner leur sentiment et contribuer à notre réflexion.»

Claire Manaud

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.