Robert Sipra : « Rouffiac-Tolosan ne peut pas rester un petit village »

Dans le petit village de Rouffiac-Tolosan, la vie politique s’anime à l’approche des municipales. Pierre Moynet, maire depuis 43 ans ne se représentant pas, trois listes sont aujourd’hui en lice. Toutes sans étiquette. Robert Sipra, conseiller municipal depuis 2001, conduit l’une d’elles, avec une idée en tête : moderniser son village.

 

Robert Sipra est prêt. La liste est bouclée, les grandes lignes du programme sont définies et la première réunion publique est prévue le 16 janvier. Rouffiac-Tolosan, 1800 habitants, « ne doit plus être une cité dortoir», estime le candidat. Cela implique, selon lui,  de redynamiser le centre du village en favorisant les commerces de proximité et la vie associative, notamment. Engagé lui-même dans de nombreuses associations, ce dernier point lui tient particulièrement à cœur. Pendant près de quinze ans, il a présidé le comité des fêtes, créé la manifestation du téléthon à Rouffiac-Tolosan et il est aujourd’hui président du club « Les jeunes d’autrefois ». Impliqué en parallèle dans d’autres œuvres caritatives, il préside également l’Association des Parents d’Enfants Cancéreux d’Occitanie (APECO). En 2001, Robert Sipra fait son entrée sur la scène politique en intégrant le conseil municipal, mais ne s’est jamais encarté au sein d’un parti. Il considère aujourd’hui qu’il est temps de « s’investir davantage » pour sa commune, qui « ne peut pas rester un petit village

« Se tourner vers l’avenir »

Au 1er janvier 2014, Rouffiac-Tolosan a intégré la communauté des communes des Coteaux de Bellevue, ce qui sera un enjeu important dans la future gestion de la ville avec notamment « la mutualisation de certains coûts de fonctionnement. » « Se  tourner vers l’avenir », est le défi que propose de relever Robert Sipra. La tâche ne sera pas facile car il s’agira de moderniser Rouffiac-Tolosan via de nouveaux aménagements urbains sans perdre « le charme du village. » Cela passera également par la connexion à l’ère numérique, avec un nouveau site de la municipalité : « Un site interactif où nous pourrons communiquer toutes sortes d’informations aux habitants et où ils pourront poser des questions, signaler des problèmes », explique Grigori Michel (Nouveau centre), directeur de campagne et numéro 3 de la liste. Cette idée s’inscrit dans la thématique principale du candidat : améliorer la démocratie participative et la transparence. Robert Sipra envisage la création « de groupes de travail sur des sujets précis où les citoyens pourront donner leur avis, avant que le conseil municipal ne prenne une décision définitive. » Les grands axes de son projet seront exposés lors de la prochaine réunion publique, où les idées seront débattues avec les habitants. La finalisation du programme est prévue début février.

Pour en savoir plus : http://pourrouffiac.wordpress.com/tag/robert-sipra/

 

Coralie Bombail



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.