Rémi Vincent précise les conditions de son départ du PG

remi vincentLa semaine dernière, nous faisions état du départ de Rémi Vincent, élu à Colomiers, du Parti de Gauche. Suite à la parution de l’article, l’élu a tenu a rectifié quelques points :

 

“Suite à l’article du Journal toulousain du 16/06 traitant de mon départ du Parti de gauche, je tiens à préciser que je n’ai pas “déchiré” ma carte, j’ai stoppé dans le calme et la discrétion mon adhésion. Je ne claque pas la porte, je quitte le parti sur la pointe des pieds, et avec une amitié intacte pour mes camarades, ainsi qu’une reconnaissance totale pour celui qui a porté au front nos idées, et qui a tant été attaqué (Jean-Luc Mélenchon). Je pense que le PG est le parti qui a le mieux analysé la situation politique des dernières années, et qui a porté la doctrine la plus complète. A la différence des poussiéreux apparatchiks que l’on peut trouver partout au PS, parfois au PCF et à EELV et même dans d’autres organisations du Front de gauche, issues de “l’extrême gauche”. Le combat politique est désormais à mener en dehors de ces appareils, et sans leurs notables parasites.”



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.