Raphael Quessada Secrétaire départemental adjoint Parti Radical 31 – Législatives : Candidat sur la 5e circonscription


Pourquoi avoir choisi un engagement au Parti Radical Valoisien ?
Car c’est un parti centriste, qui historiquement a contribué à fonder la République. C’est le plus vieux parti de France ! Aujourd’hui, notre parti, engagé aux côtés de Jean-Louis Borloo, est le gardien du temple républicain. Je me retrouve pleinement dans cette histoire et ces valeurs. Je suis même très motivé à l’idée de reconstruire un centre fort, y compris avec le MoDem… En Haute-Garonne, nous sommes en plein dans cette philosophie. Nous sommes déçus des deux partis majoritaires.
Vous prenez vos distances avec le candidat Sarkozy ?
Notre parti a fait le choix il y a quelques mois de quitter l’UMP, en affichant l’intention de recréer un centre. Mais on prend notre temps dans cette reconstruction, on ne souhaite pas «cracher dans la soupe», et on soutient donc, mais avec vigilance, Nicolas Sarkozy.
Vous avez annoncé votre candidature aux élections législatives. Quelle est votre motivation ?
C’est avant tout pour défendre mes idées humanistes, et pour montrer que la nouvelle génération est responsabilisée face aux enjeux actuels. Nous devons dire stop ! Rendez-vous compte, que PS et UMP depuis des années, endettent le pays pour payer entre autres le salaire des fonctionnaires… Cela revient à financer son niveau de vie en hypothéquant l’avenir des générations suivantes. Je veux faire entendre lors de cette élection, la voix de la raison.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.