Quand le FN parle social et handicap…

IMG_2313
M.C Arnautu et J.Léonardelli

Vendredi dernier, Marie-Christine Arnautu, députée européenne et vice-présidente du FN en charge du handicap et de l’action sociale a tenu à Toulouse une conférence de presse en présence du secrétaire départemental Julien Léonardelli.

 

La caméra est prête. Dans le local du FN 31, toutes les conférences de presse sont filmées et publiées sur le web. Dans le cas présent, la vidéo intitulée « le Front national fait de la politique sociale une de ses priorités » est postée sur le blog de Julien Léonardelli. C’était en effet le thème annoncé de la conférence. Peu de journalistes au rendez-vous. Il faut dire que la fédération locale a pris l’habitude de multiplier les points presse pour augmenter leur visibilité dans les médias. Et si les sujets varient, le discours reste le même. Marie-Christine Arnautu commence par féliciter la « force des militants et le travail des jeunes responsables départementaux, car Marine Le Pen a besoin de tous les moyens pour sauver la France en 2017. » S’ensuit la litanie sur « l’UMPS » chère au FN : « Les gens se sont sentis trahis par une gauche qui ne s’occupent que des problèmes de société –pour le dire poliment- ou de l’économie sociale et solidaire qui sont des jolis mots. » A droite, elle tacle le « le sarko-show » et le « retour raté » de l’ancien président.

“L’Europe de Bruxelles et de Mme Merkel”

Elue en mai dernier au Parlement européen, Marie-Christine Arnautu dénonce cette « bulle totalement déconnectée de la réalité », cause de tous les maux : « Les français ont compris que le chômage, la France désindustrialisée et désarmée sont dus à l’allégeance de nos gouvernements à l’Europe de Bruxelles et à Mme Merkel. »  Elle cite les situations en Grèce, en Espagne et à Chypre… « Il n’y a aucune raison pour que cela n’arrive pas en France ». Reconnaissant que ce discours « ne remonte pas le moral », elle  souligne « la chance d’avoir Marine Le Pen en dirigeante du Front national et un projet extrêmement cohérent ». La conférence se poursuit sans que le sujet la politique sociale ne soit abordé une seule fois…

Ce sera la première question posée dès la fin du discours de l’élue. Elle évoque le problème de la dépendance, « qui n’a pas été anticipé », des petites retraites, du « coup de rabots à la politique familiale », mais pas de propositions concrètes. Puis elle en vient au point crucial : « La priorité donnée systématiquement aux immigrés, que ce soit en matière d’aides, de logement, de santé, a un impact sur le social. » Voilà le programme du FN en matière de politique sociale : « la maîtrise des frontières ». Un peu léger pour une conférence de presse qui n’a pas franchement abordé sa thématique de départ ?



2 COMMENTAIRES SUR Quand le FN parle social et handicap…

  1. Mathieu Lachuries dit :

    Présent à cette conférence de presse, je regrette le manque d’objectivité de Coralie Bombail, votre journaliste.
    En effet, Marie-Christine Arnautu a évoquée le problème du chômage, de la désindustrialisation de la France, du handicap, du concept de solidarité qui passe incontestablement par celui de la priorité nationale … etc. N’est-ce pas justement parler de politique sociale ?
    Vous évoquez par ailleurs le manque de médias, mais cela varie ! Il me semble que vous n’étiez pas présent lors de notre conférence de presse sur l’insécurité grandissante à Toulouse. Il se trouve que France Bleu Toulouse et la Dépêche du Midi, si !
    Je crains malheureusement pour vous, que les toulousains, comme les français ne soient plus dupent du traitement que les médias réservent aux représentants du Front National ! Cela vous sera confirmé dès les prochaines échéances électorales !!

  2. Arrou Frédéric dit :

    Madame Arnautu et ses parents ont j’espère la mémoire reconnaissante vis à vis de cette France généreuse qui à témoigné de sa capacité à les accueillir et à les naturaliser en 1957…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.