Pouchelon parle sécurité avec Beschizza

Sous la houlette de la conseillère régionale Elisabeth Pouchelon, l’UMP a lancé «Les débats de la 9» (un cycle de réunions thématiques se tenant dans la 9e circonscription), et avait invité le 16 octobre dernier, Bruno Beschizza, secrétaire national du parti en charge des questions de sécurité. L’élu d’Ile-de-France s’est amusé durant ce débat de la popularité actuelle du ministre de l’Intérieur : «Les socialistes nous avaient promis de ne pas faire du Sarkozy. Résultat Valls est partout ! Et Valls c’est la magie des mots.» Le ton est le même pour attaquer le garde des Sceaux Christiane Taubira : «Avec elle, pas d’imposture, on sait qui elle est. Sa première action en tant que ministre de la justice a été d’aller visiter des taulards. Taubira c’est la culture de l’excuse.» A ceux qui pensent que la droite républicaine et sécuritaire qu’il incarne, paraît bien trop proche du Front National, la rhétorique est sans ambiguïté : «Mon objectif n’est pas de vivre de ces problématiques comme le fait le parti de Marine Le Pen, mais d’amener des solutions.» Bruno Beschizza a également donné un accent local à son intervention en attaquant la vision de Pierre Cohen sur le rôle de la Police municipale : «Quand on écoute les besoins de la rue, on ne peut plus raisonner comme le maire de Toulouse.»

 

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.