[Politique] Hervé Morin milite pour un centre indépendant

Herve Morin

Campagne. Le président du Nouveau Centre était ce lundi à Toulouse pour défendre sa candidature à la tête de l’UDI.

La bataille fait rage pour conquérir la présidence de l’UDI suite au retrait de Jean-Louis Borloo. A Toulouse, tous les candidats viennent tour à tour à la rencontre des militants … Yves Jego, Jean-Christophe Fromantin et Jean-Christophe Lagarde sont déjà passés dans la ville rose. Hier, c’était Hervé Morin qui était dans la région. A Rodez, Castres puis Toulouse il a prêché sa bonne parole, en militant pour une refondation complète de notre système politique : « Les Français ont envie qu’on s’occupe enfin d’eux, et que les politiques cessent de ne s’intéresser qu’à leur gueule. » Le propos est acerbe et provocateur, et Hervé Morin n’a pas été avare de formules lors de notre échange : « La Vème république c’était pour De Gaulle ! Tournons la page, et passons à la VIème ! » Les propositions de l’actuel président du Nouveau Centre ne manquent d’ailleurs pas, et Hervé Morin de proposer de réduire le nombre de députés, de sénateurs et même de supprimer purement et simplement le Conseil économique, social et environnemental.

« L’UMP, le truc qui n’a jamais marché ! »

Collant à l’actualité il s’amuse du retour de Nicolas Sarkozy sur le devant de la scène, et notamment de certains de ses soutiens à l’instar de Jean-Pierre Raffarin. L’ancien Premier ministre de Jacques Chirac prônant une refondation de la droite et du centre : « Que veut-il ? Refaire une UMP bis, le truc qui n’a jamais marché ! » Pour celui qui rêve de conquérir le leadership du centre, l’objectif est défini : « Je veux faire de l’UDI une majorité d’idées. Une alternative au conservatisme du PS, mais aussi de l’UMP. L’UDI doit être forte et complètement indépendante … Nous ne sommes la décoration de personne. » Hervé Morin souhaite également que son mouvement travaille sur le fond en vue de 2017 : « Nous devons nous mettre autour de la table avec Juppé, Fillon, Bayrou et tous les écologistes déçus de la ligne Duflot pour réfléchir à un projet. » Le député de l’Eure conscient du contexte actuel, « il y a une exaspération », appelle à un centre prêt à en découdre pour les prochaines joutes électorales, « nous devons reconquérir les territoires. » Hier ce sont plus de 200 militants haut-garonnais qui se sont retrouvés autour du candidat à la présidence de la formation centriste : ” Hervé Morin doit être président de l’UDI, Hervé Morin sera le président de l’UDI”, a même scandé à la tribune le président départemental du Nouveau Centre Jean-Pierre Albouy.

H.Morin devant les militants toulousains
H.Morin devant les militants toulousains


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.