Pierre Cohen : « Les Toulousains ont conscience que leur ville change »

 

Pierre Cohen, maire actuel candidat à sa succession, débute cette campagne dans un esprit serein et déterminé. D’ici quelques semaines, il dévoilera son programme aux Toulousains.

Vous avez débuté en décembre votre campagne de terrain, comment le contact avec les Toulousains se passe-t-il ?

Nous sommes allés à leur rencontre avec pour premier objectif de partager notre bilan. Depuis fin septembre, les volontaires de la campagne ont frappé à plus de 30 000 portes. Ces échanges, chaleureux et intéressés, nous ont montré que les Toulousains ont conscience que leur ville change, et dans le bon sens.

Il faudra également convaincre avec des propositions nouvelles. Quels seront les grands axes de votre campagne ?

Le fait urbain est aujourd’hui une réalité. Nous devons répondre à de nouveaux défis, ceux de l’emploi, de la transition énergétique et de la lutte contre les inégalités. Je propose un nouveau pacte aux Toulousains, construit autour d’une confiance retrouvée dans l’action publique. Je crois profondément à la capacité des collectivités territoriales et de l’Etat qui forment la puissance publique, à agir ensemble pour favoriser le rayonnement de notre métropole et la qualité de vie de ses habitants.

Quand comptez-vous révéler l’intégralité de votre liste ? Quelle a été votre volonté dans cette composition ?

Je dévoilerai la composition de mon équipe à la fin du mois de janvier. Ma volonté est de réunir les forces de gauche avec lesquelles je travaille depuis bientôt six ans. Cette équipe sera à l’image de Toulouse, de sa diversité, de ses talents, et de ses quartiers. Elle représentera tous les Toulousains.
Le contexte national n’est pas favorable au Parti socialiste. Craignez-vous un vote sanction à Toulouse ?

Ce gouvernement a fait plus pour Toulouse en moins de deux ans que ne l’avait fait la droite en un quinquennat. C’est grâce à la loi Duflot par exemple que la métropole a pu acquérir les terrains du CEAT qui permettront de réaliser un nouveau quartier à 1 km du centre-ville. Je fais confiance aux Toulousains pour ne pas se tromper d’élection.
Pensez-vous que cette campagne sera respectueuse ?
J’ai la volonté de faire de cette campagne une campagne exemplaire. Je souhaite qu’elle soit un grand moment de démocratie où nous pourrons débattre avec les Toulousains. J’ai demandé à tous ceux qui m’accompagnent de respecter cette exigence.

Propos recueillis par Coralie Bombail

 

 

CV

1974 : Pierre Cohen s’engage au Parti socialiste.

1989 : Il est élu maire de Ramonville Saint-Agne et occupera cette fonction jusqu’en 2008.

1997 : Pierre Cohen est élu député de la 3e circonscription de Haute-Garonne. Il décide de ne pas se représenter en 2012.

2008 : Il remporte face à Jean-Luc Moudenc, les élections municipales à Toulouse.

2009 : Il devient président de la Communauté urbaine Toulouse Métropole.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.