Nouvelle Donne : le parti arrive en Midi-Pyrénées

Créé le 28 novembre 2013 par l’économiste Pierre Larrouturou, Nouvelle Donne s’implante localement. La semaine dernière, s’est tenue la réunion constitutive du parti en Midi-Pyrénées. Une première étape avant de se lancer dans la course aux élections européennes.

 

« C’est une pure folie de faire sans arrêt la même chose et d’espérer un résultat différent. » Une citation d’Albert Einstein dont s’inspirent les fondateurs de Nouvelle Donne pour dénoncer « l’UMPS » : « Les paradigmes de la politique actuelle sont faussés car tous les partis raisonnent de la même façon », explique Patrice Mur, référent Nouvelle Donne en Midi-Pyrénées. Ce parti est né du Collectif Roosevelt, fondé entre autres par Stéphane Hessel (écrivain), Edgar Morin (Philosophe) et Pierre Larrouturou (économiste). Un mouvement d’intellectuels qui a notamment réfléchi sur les problèmes du chômage et de la construction européenne, « mais qui est arrivé au bout de sa logique car nous n’avons pas été écoutés par le gouvernement », regrette Patrice Mur, lui-même engagé au sein de ce collectif. Ancien membre du MoDem, il est aujourd’hui chargé de « lancer Nouvelle Donne dans la région », qui compte déjà 340 adhérents (6000 dans toute la France). Parmi eux, des personnes d’horizons divers, «qui viennent du Front de Gauche, d’Europe Ecologie-Les Verts, du MoDem et même des gens de droite », précise Patrice Mur.

« Un mouvement de citoyens »

Difficile de situer Nouvelle Donne sur l’échiquier politique traditionnel. D’abord parce que cette formation « ne cherche pas à s’y situer », sa particularité étant « d’être un mouvement de citoyens. » Ce qui va se traduire dans tout le fonctionnement du parti. Du moins, c’est son ambition. « Donner la parole aux citoyens », « construire le programme avec les citoyens » sont des mots qui reviennent  souvent dans la bouche de Patrice Mur. Mais en ces temps de campagne électorale, ces éléments de langage se retrouvent chez absolument tous les partis. Les « citoyens » feront-ils une différence ? « Un tiers de nos adhérents sont des gens qui n’ont jamais voté », révèle le référent local, pour prouver que ce parti a su convaincre les réfractaires à la politique.

Nouvelle Donne vise les européennes

Le 19 février prochain, les militants de Haute-Garonne vont se réunir pour « réfléchir au découpage du département en vue de la création des futurs comités locaux. » L’objectif pour Nouvelle Donne est d’arriver à s’organiser rapidement afin d’être prêt pour les élections européennes. Un challenge difficile pour un nouveau parti car ce scrutin est parmi les plus délaissés par les électeurs. Mais « choisir le moment opportun pour se lancer, c’est déjà une vision politicienne », se défend Patrice Mur. Nouvelle Donne fonce, et va choisir « de manière citoyenne », ses représentants pour constituer une liste dans la circonscription Sud-Ouest.

Nouvelle Donne en est encore aux balbutiements. D’ici fin 2014, le parti devrait préciser son projet ainsi que la « Charte des adhérents », guide d’action « éthique ».

Coralie Bombail



3 COMMENTAIRES SUR Nouvelle Donne : le parti arrive en Midi-Pyrénées

  1. Adèle Kéchiche Estrosi dit :

    Les nouveaux arrivistes du PS en Midi-Pyrénées !

    Ils appartiennent à la motion n°4 du PS. (Il suffit d’aller sur le site national du PS pour vérifier). Ils ont fait un peu plus de 10% au dernier congrès. Pas de quoi prendre le pouvoir dans l’appareil. Alors, ils déboulent en tenue blanche et chevaliers servants en cassant du sucre sur leurs anciens amis. Facile.
    Pour info également, M. laroutourrou est allé au PS, puis chez les Verts, puis re au PS, et comme il a pas eu sa sucette élective, le voilà ailleurs.

    Le citoyen est vraiment pris pour le dernier des C….

    • Mohamed dit :

      Cela montre qu’il évolue et les ruptures sont nourricières. Il n y a que les moutons qui ne changent pas d’avis!!!

  2. Robert dit :

    @ Adèle Kéchiche Estrosi

    80% des adhérents Nouvelle Donne n’ont jamais adhéré au PS.

    Pierre Larrouturou est conseiller régional IDF.
    Il suffit de lire ses nombreux livres pédagogiques pour constater la constance de ses idées et convictions, contrairement à celles des partis dits de gouvernement (PS, EELV, UMP).

    Bref, il faut se renseigner avant d’écrire n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.