Nicolas Bonleux «Ne confions pas tous les pouvoirs à un seul parti»

Une première pour Nicolas Bonleux

Ce Tarnais de naissance, venu de la société civile (de l’industrie aéronautique) a décidé de se lancer dans le «grand bain» de la politique à l’occasion de ces législatives : «Je suis là pour défendre les valeurs de l’UMP. Ce sont celles-là qui permettront à la France d’être forte.» Malgré la défaite de Nicolas Sarkozy, et les résultats haut-garonnais sur cette dernière présidentielle, ce nouveau visage de la vie politique toulousaine se veut résolument optimiste : «On peut parler d’un rejet de la personne de Nicolas Sarkozy, mais les valeurs portées durant cette campagne ne sont pas, elles, rejetées…» Nicolas Bonleux ne veut pas uniquement s’attacher à porter un message idéologique, il revendique auprès des électeurs vouloir représenter le renouveau de la classe politique, et notamment face au candidat socialiste sortant Gérard Bapt : «J’avais huit ans lorsque mon concurrent a été élu pour la première fois député.» Aux interrogations soulevées par une supposée droitisation du discours de l’UMP, et d’une certaine proximité avec celui délivré par le Front National, Nicolas Bonleux répond clairement : «Nous devons relayer les inquiétudes de nos électeurs, convaincre ceux qui s’engagent dans un vote protestataire. Il est de notre devoir d’apporter des réponses claires à des problématiques posées par notre société.» C’est pour cela que le candidat UMP n’hésite pas à parler sécurité, en proposant entre autres des patrouilles de nuit de la police municipale et un développement des caméras de surveillance. Les 10 et 17 juin prochains, Nicolas Bonleux demande aux électeurs de créer «une union de tous ceux qui ne veulent pas de l’hégémonie du PS.» D’ici quelques semaines, nous saurons si la 2ème circonscription aura répondu à cet appel.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.