Municipales : Stéphane Diebold se met à table

Stéphane Diebold

Il est le fils de Jean Diebold, ancienne figure du Baudisme… Ce pur Gaulliste a vécu des années de militantisme et a même été candidat UMP aux dernières cantonales en 2011, avant de connaître un gros clash avec Jean-Luc Moudenc en amont des élections législatives de 2012. A l’époque, l’appareil UMP lui avait préféré Bertrand Serp pour être candidat sur la 4e circonscription. Stéphane Diebold était alors parti en dissidence, et avait été exclu de son parti dans la foulée… Une cicatrice qui demeure : « Mon père m’a toujours appris qu’il fallait récompenser le mérite et non le copinage. » Il n’est donc pas étonnant que Stéphane Diebold (qui a été rendu par ailleurs inéligible suite aux législatives) soit aujourd’hui en accord avec le constat dressé par Christian Raynal dans « La Dépêche du Midi » de ce jour : « Je souscris à 100 % ! Avec Jean-Luc Moudenc, il y a toujours un décalage entre les paroles et les actes. Il déçoit toujours ses interlocuteurs sur la durée. C’est un intrigant qui ne retient jamais les leçons du passé… Comment lui faire confiance ? »

« A l’UMP, c’est une unité de façade » (S. Diebold)

A l’instar de Christian Raynal, Stéphane Diebold avoue regarder Pierre Cohen avec un regard bienveillant : « C’est un homme de parole, lui ! Pierre Cohen s’est mieux comporté avec moi que ma propre famille politique. » Quand on demande à Stéphane Diebold s’il se sent prêt à voter Pierre Cohen en mars prochain : « Mon choix n’est pas arrêté (silence) mais je ne vois pas ce qui pourrait me faire voter pour Jean-Luc Moudenc… » De toute façon pour ce Gaulliste convaincu, la droite toulousaine est pour le moment mal en point : « Il faut une défaite pour pouvoir repartir sur de bonnes bases. » Ou comment ne pas manier la langue de bois.

Thomas Simonian



4 COMMENTAIRES SUR Municipales : Stéphane Diebold se met à table

  1. Jacques Daniel Delaire dit :

    Si j’ai beaucoup de respect pour Jean Diebolt, qui a beaucoup fait pour Toulouse et pour le développement de l’industrie aéronautique dans notre bassin d’emplois, je suis très déçu des attitudes de Stéphane comme de Christian Raynal ! La discrétion permet toujours de rebondir, ou de sortir par le haut, le dénigrement ligue contre soi des tas d’ex amis…! Dommage, c’est suicidaire !

  2. Gold31 dit :

    Un Christian Raynal ex secrétaire départemental de l’UMP31 qui rejoint Pierre Cohen, un Stéphane Diebold héritier du Gaullisme qui ne désapprouve pas cette alliance de l’ex secrétaire avec la gauche, cela ne serait-il pas un signe annonciateur d’un paquebot “Moudenc” en train de se fissurer à quelques semaines seulement des municipales?

    Si on y ajoute la tenue prochaine devant le tribunal correctionnel, de l’affaire du piratage de l’ordinateur de Christine de Veyrac à l’époque où cette dernière était présidente de l’UMP31, avant que JL Moudenc soit élu à sa place, l’avantage pourrait bien aller, à ce rythme, à Pierre Cohen.

    Pour ma part je ne démentirai pas S. Diebold, lorsque celui-ci déclare : « A l’UMP, c’est une unité de façade ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.