Municipales à Muret : l’opposition dans les starting blocks

Le top départ de la campagne municipale est lancé à Muret. Deux candidats se sont déjà déclarés en vue de 2014 : Pierre Gaudin, conseiller municipal d’opposition et Alain Sottil maire actuel d’Eaunes (Divers droite). Mais le contexte politique à Muret est pour le moins compliqué, ce qui promet une campagne rocambolesque. Explications.

 

Dès le début du mois de novembre, Pierre Gaudin a annoncé officiellement sa candidature aux prochaines élections municipales de Muret. Ce conseiller municipal qui a quitté la « liste de fusion » du maire André Mandement (PS) est aujourd’hui un désabusé de la politique. « J’ai toujours été dans la mouvance centriste, mais la politique me déçoit quelque soit le parti.  C’est la raison pour laquelle je présenterai une liste sans étiquette qui réunit des hommes et des femmes libres et indépendants » explique-t-il.

Mais il n’est pas le seul dans les rangs des municipales. Alain Sottil, maire d’Eaunes depuis presque trente ans a déclaré sa candidature le 14 novembre dernier. Soutenu par la conseillère municipale d’opposition, Florence Caussade, celui-ci affirme ne pas accorder d’importance à l’étiquette. « J’ai toujours travaillé avec des gens de tous bords politiques. Pour moi c’est plus une question d’homme que de parti » précise-t-il. Mais il pense tout de même avoir le soutien de l’UMP et de l’UDI… même si cela n’est pas encore confirmé publiquement.

 

Sottil, un parachuté ?

 

« On n’a pas besoin d’une personne d’Eaunes pour gérer la ville de Muret. Je suis contre le parachutage » lance Pierre Gaudin. Le mot est lâché. Alain Sottil est-il vraiment un parachuté ? « On ne peut pas dire ça. Je suis né à Muret, j’ai passé ma scolarité dans cette ville et toute ma famille y vit » se défend-il. Il est vrai qu’après trente années passées à la tête de sa commune, on peut se demander quelles sont les motivations du maire d’Eaunes, si ce n’est, passer d’une ville de 5000 habitants à une de 25 000. « A Eaunes, une ville a été construite, on a  fait une nouvelle mairie, une salle des fêtes, un gymnase, une médiathèque… J’ai donné les grandes lignes de mon projet. Aujourd’hui une page doit être tournée afin de laisser place à la jeunesse » se justifie-t-il. Alain Sottil ne divulgue aucune information sur sa succession, mais Pierre Gaudin a une petite idée sur la question : « tout cela est une stratégie politique pour placer son fils à la tête d’Eaunes. »

Quoiqu’il en soit, la campagne se prépare d’un côté comme de l’autre, et les premiers axes de réflexion se dégagent. Pierre Gaudin compte mettre l’accent en premier lieu sur « l’artisanat, le commerce et les entreprises », mais également sur la sécurité et l’aménagement du centre-ville. Quant à Alain Sottil, il prévoit notamment un nouveau plan urbain qui améliorerait la circulation, et le développement de zones économiques sur le territoire muretain. Rien de très précis, car les équipes de chacun en sont encore au stade de formation. Les groupes de travail se créent et vont se confronter au terrain dans les mois à venir.

 

Mandement, « un petit dictateur » 

 

Si les idées ne sont pas encore distinctes, les deux candidats semblent se différencier dans leur approche personnelle de la campagne. Alain Sottil a précisé pour sa part qu’il ne s’attaquerait pas aux personnes, « mais au bilan ». En revanche, Pierre Gaudin ne se situe pas sur le même créneau et n’hésite pas à qualifier le maire actuel, André Mandement, de « petit dictateur local ». « Il ne sait pas déléguer et fait preuve d’une autorité comme je n’ai jamais vu» ajoute-t-il. Il faut dire que ce dernier a eu l’occasion de se frotter à la « méthode Mandement » en étant dans sa majorité, puis en tant qu’opposant. « On m’avait promis une liberté de parole, que je n’ai jamais eue » explique-t-il. Pierre Gaudin avoue aujourd’hui être « très amer face à ce personnage odieux ».

 

Reste encore des paramètres inconnus dans cette élection. Le premier adjoint au maire, Christophe Delahaye (PRG) n’exclut pas l’idée de se présenter. Une partie de l’opposition municipale, représentée par Patrick Cucchi et Serge Jouannem, n’a pas fait connaître sa position. Et le maire André Mandement n’a pas encore fait part de ses intentions quant à 2014. « Sa réaction aux diverses candidatures sera rendue publique en janvier, sûrement lors des vœux de la nouvelle année. En tout cas, il n’y a pas de surprises quant aux deux candidats, car c’était sous-jacent depuis plusieurs mois » indique Eric Maury, le directeur de la communication du maire.

 

Coralie Bombail



4 COMMENTAIRES SUR Municipales à Muret : l’opposition dans les starting blocks

  1. BOURGOIN dit :

    Alain SOTTIL placera son fils, comme il a placé son cousin Christophe SOTTIL en tant que Brigadier à la police municipale d’Eaunes!!!

    • DELACOURT dit :

      Cela complétera le tableau, car sa femme : Laurence GLACIAL est Directrice générale des services!

      Une personne placée également…

      Une vraie consanguinité malsaine tout cela!!!

      Je plains les administrés et je m’interroge sur le rôle de l’opposition qui ne fait pas grand chose pour lutter contre de telles pratiques mafieuses!?

  2. BOURGOIN dit :

    Nous savons qu’Alain SOTTIL le Maire de Eaunes va être parachuté à la tête de la ville de Muret, c’est une certitude! (coulisses UMP)

    Nous savons bien qu’il à déjà prévu de placer son fils à sa propre succession, comme il a déjà placé sa femme Laurence GLACIAL à la direction générale des services et son cousin Christophe SOTTIL en chef de poste de la Police municipale de sa commune actuelle.

    Toute cette consanguinité n’est pas bonne pour les adminitrés, elle est malsaine.

    Dans les prochains jours, voir les prochaines semaines il va y avoir des actions menées (locales, fédérales et médiatiques) afin de dévoiler et mettre fin a ces pratiques malsaines!

  3. ennio31 dit :

    J’ai toute confiance en Alain SOTTIL pour Muret. C’est un homme compétent, qui a fait ses preuves sur la commune.
    Les adversaires en sont réduits à utiliser la calomnie, la rumeur (cf Mr Gaudin), cela en dit long sur le peu d’arguments qu’ils ont!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.