Moudenc/De Veyrac, les enjeux de la rentrée

Que va-t-il se passer entre eux ?

La rentrée de Septembre sera déterminante dans la course au Capitole. Tous les partis seront à l’œuvre, dans l’ombre comme à la lumière. A droite, l’UMP toulousaine se prépare à des élections internes. Ce sont les militants qui vont désigner leurs représentants sur la future liste Moudenc et les candidatures sont attendues entre les 2 et 5 septembre prochains … Le suspense est garanti, et certaines langues prédisent que cela pourrait être l’occasion de tourner définitivement la page « Baudis », et de faire enfin la place à une nouvelle génération. Les anciens élus pourraient alors passer un mauvais quart d’heure …. Mais ils sont prévenus. Si Jean-Luc Moudenc arrive à traverser cet épisode sans encombre, sa campagne sera alors définitivement lancée. Cependant les risques de déchirements et autres tensions ne sont pas à exclure, dans un parti qui en a la triste habitude. Au centre, nous serons attentifs au devenir de la candidature de Christine de Veyrac. Celle qui a déjà connu la défection de l’ancien élu municipal Jean-Jacques Bolzan, pourrait être mise en difficulté si d’autres cadres de sa campagne étaient amenés à « déserter ». A suivre … Mais malgré les épreuves, la députée européenne continue à croire en ses chances et envoie sur les réseaux sociaux des signaux d’opiniâtreté. Elle devrait par ailleurs présenter à la presse courant septembre ses premiers axes programmatiques. Plusieurs sondages sont annoncés sous peu, et devraient nous éclairer toujours davantage sur les forces en présence. Ils pourraient également provoquer de nouvelles postures dans les semaines à venir. Nous ne sommes qu’au début du feuilleton.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.