Moudenc veut avoir la fève

Les militants UMP ont bravé dimanche dernier les intempéries, pour se réunir à Quint-Fonsegrives autour de la traditionnelle galette des rois. Une météo qui n’aura cependant pas permis à la « guest star » prévue, Henri Guaino, de rejoindre la tribune (son avion parisien n’a pas pu décoller) : « Nous allons prévoir une nouvelle date avec lui, dès le mois prochain si possible. Henri fait partie de ces hommes politiques qui ont du fond ! Nous en avons besoin » a déclaré Jean-Luc Moudenc. Profitant de cette absence, le député UMP et président départemental de cette formation politique, a lancé la campagne municipale en souhaitant galvaniser ses troupes à l’aube d’une année qui s’annonce « sportive » selon l’intéressé : « Quoiqu’il arrive, il va falloir compter avec nous. Nous allons peser. Le contexte national va nous être favorable, car le PS au pouvoir est en train de se confronter à la réalité. Il va falloir en profiter pour regagner des positions, en ayant une stratégie départementale. Soyons rassemblés, en ayant une vision très large du rassemblement. » Jean-Luc Moudenc a également posé la règle des investitures : « Pour les villes de plus de 30 000 habitants, donc Toulouse et Colomiers, c’est le bureau national de l’UMP qui tranchera. Pour les autres communes, notre comité départemental sera décisionnaire… » Une règle du jeu qui sonne comme un avertissement.

 

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.