Métro à Labège : Jean-Luc Moudenc réagit à la lettre ouverte de Pierre Gaches

 moudenc 2012-09-13 ┬®franckalix-2

Dans l’édition du 5 mai dernier, Pierre Gaches, en sa qualité de président du GESET (Groupement des Entreprises du Sud-Est Toulousain), s’est adressé au président de Toulouse métropole, Jean-Luc Moudenc et au président du Sicoval, Jacques Oberti, dans une lettre ouverte. Ce chef d’entreprise a appelé les élus à l’action afin de trouver une issue à la problématique de l’arrivée du métro à Labège. Jean-Luc Moudenc a souhaité réagir dans nos colonnes aux propos de Pierre Gaches.

 

 « J’accueille avec satisfaction le soutien témoigné dans vos colonnes par le Président Pierre Gaches à la 3ème ligne de métro et à la jonction par voie aérienne (téléphérique urbain moderne) avec la ligne B à Ramonville que j’ai proposées.

 

Président du GESET (Groupement des Entreprises du Sud-Est Toulousain), M. Gaches connaît parfaitement le territoire concerné.

 

Je milite activement pour ces propositions parce qu’elles ont été étudiées de manière optimale pour répondre au plus près à la réalité des besoins en déplacement dans notre agglomération et être réalisables dans le contexte budgétaire très contraint que connaissent les collectivités.

 

 « Je ne doute pas que de nombreux autres acteurs économiques du territoire seront séduits par le potentiel de la 3ème ligne de métro »

 

Ce sont des solutions pragmatiques, volontaristes, élaborées après des réflexions approfondies. Je ne suis pas étonné qu’elles emportent l’adhésion de chefs d’entreprises qui ont le souci de l’action et de l’efficacité et je ne doute pas que de nombreux autres acteurs économiques du territoire seront séduits par le potentiel de la 3ème ligne de métro, la ligne de l’Économie.

 

Je partage totalement l’analyse de Pierre Gaches quand il affirme « qu’il n’y a pas deux populations, celle de la Métropole et celle du Sicoval. »

Comme lui, je ne vois qu’une seule et même population qui a des besoins croissants pour se déplacer. Et c’est justement la grande force de la 3ème ligne de métro : parce qu’elle est conçue sur la seule volonté de répondre à l’intérêt général, elle finira par faire consensus rapidement. C’est une évidence pour quiconque analyse ce projet avec impartialité.

 

Ces deux solutions – la 3ème ligne de métro jusqu’à Labège et le téléphérique pour desservir le Palays – ne pourront aboutir que si le Sicoval, et le Département avec, en sont d’accord et s’engagent financièrement.

 

J’émets le vœu que le dialogue et les travaux d’étude en cours aboutissent à un tel accord. »

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.