Mélenchon, « porte-parole du Grand Monde »

Il était en forme le Mélenchon hier soir salle Osète. Cette réunion publique autour de l’« éco-socialisme », improvisée quasi en dernière minute, et profitant de la venue du camarade « Méluche » au congrès de la CGT, a connu un vrai succès. 200 personnes étaient attendues, près de 400 se sont regroupées comme dans un amphi, autour du mentor de la « révolution citoyenne. » L’occasion pour le tribun de réfuter l’idée que nous sommes en crise, « ce terme ne veut plus rien dire. La réalité est que nous ne reviendrons plus jamais au monde actuel. » Car si Jean-Luc Mélenchon se refuse à être dans un carcan techno-médiatique qui impose le concept de crise, il avance une thèse qui veut que notre système subit aujourd’hui plusieurs « bifurcations », qu’elles soient anthropologiques, économiques ou écologiques. « Il n’y a pas de chocs de civilisations, mais uniquement des chocs d’intérêts » rajoute-t-il même le verbe toujours aussi haut, et attaquant clairement nos gouvernants en place : « Il y en a marre de tout faire pour être bien avec Mme Merkel ! » Appelant l’assemblée à ne plus se laisser faire, et à promouvoir son éco-socialisme, « apporter des réponses concrètes à des problèmes concrets », Jean-Luc Mélenchon n’a pas oublié non plus de parler municipales : « En 2014 nous serons autonomes ! Camarades, ne collez pas à ce système. » Le PC local emmené par Pierre Lacaze, qui souhaite ouvertement travailler avec le PS, aura sans doute apprécié avec modération. Jean-Christophe Sellin et Myriam Martin sont eux galvanisés.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.