Marie-Pierre Chaumette (MPF) : « La sécurité est aujourd’hui une urgence »

Elle demande de la vidéosurveillance partout

Le 14 aout dernier le « Carrefour city » de l’avenue Jean Rieux était vandalisé pour la seconde fois en quelques mois. Une agression qui a fait réagir en voisine Marie-Pierre Chaumette, conseillère régionale et présidente départementale du MPF (Mouvement pour la France). Interview.

Quel est votre ressenti suite à cette nouvelle agression ?

Elle me touche particulièrement car elle a eu lieu dans un magasin que je fréquente assez souvent … Mon premier ressenti est donc la peur ! Cette attaque s’est portée autant contre les employés du magasin que contre les clients qui étaient présents. La violence et la peur touchent donc désormais tout le monde. J’ai le sentiment que toutes les enseignes et tous les quartiers de la ville sont touchés. Le danger est partout !

Avez-vous échangé avec les responsables de cette enseigne ?

J’ai en effet discuté avec le gérant du magasin qui est psychologiquement marqué. Il a même peur de perdre sa clientèle.

Il y a quelques semaines vous aviez tenu une conférence de presse sur le mode « Il faut remettre de l’ordre à Toulouse ! » ; cet événement conforte donc votre point de vue ?

L’actualité conforte en effet le constat que nous avions dressé avec Olivier Arsac de « Debout la République ». La situation se dégrade clairement dans notre ville et les bonnes décisions ne sont pas prises. Il y a quelques mois Manuel Valls instaurait deux ZSP (zones de sécurité prioritaires), or c’est toute la ville qui devrait être une ZSP. Mais il faut également agir au niveau municipal, engager une centaine de policiers municipaux en plus de l’effectif actuel, et mettre en place de la vidéosurveillance dans tous les quartiers.

La mairie prend-elle la mesure des récents événements ?

Je ne le pense pas. La preuve : cette frilosité incroyable et inadmissible à aborder le sujet de la vidéosurveillance. La sécurité est aujourd’hui une urgence.

 

Propos recueillis par Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.