L’UMP 31 sanctionne un cadre suite à des propos tenus dans le JT

ARRIBAG2
L. Arribagé ferme à l’encontre de René Gies

La semaine dernière le JT interrogeait René Gies, responsable départemental de La Droite forte et délégué UMP de la 7ème circonscription de la Haute-Garonne, sur la question des fichiers ethniques de Robert Ménard. Sa réponse a lancé la polémique : “Je ne vois pas ce que Robert Ménard a fait de mal (…) Tous les jours des milliers d’immigrés arrivent en France et on n’a pas de quoi les accueillir. Je pense qu’on doit les ramener dans les bateaux (…) Promenez-vous dans les rues de Toulouse : il y a un blanc pour quatre africains ! (…)” Dans la foulée l’UMP a décidé de réagir vite et fort via un communiqué cinglant :

“L’UMP 31 se désolidarise et condamne fermement les propos tenus par un cadre de la fédération, délégué de circonscription et référent de la « Droite Forte » en Haute-Garonne.Ces propos, tenus dans les colonnes d’un média local à l’occasion d’une interview sur les fichiers ethniques mis en place par la Mairie de Béziers, ne sauraient engager l’UMP 31. Certains de ceux-ci vont en effet à l’encontre même des valeurs et des principes de notre formation politique.L’intéressé a été immédiatement suspendu par les responsables nationaux de la « Droite Forte » dans l’attente de ses explications et dans le respect du principe du contradictoire. Suspendu de ses fonctions au sein de la Fédération à titre conservatoire, il sera convoqué dans les plus brefs délais par Laurence Arribagé, secrétaire départementale.”

René Gies prépare un droit de réponse qu’il aurait déjà soumis à la direction de l’UMP.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.