L’UDI, top départ !

Jean-Louis Borloo vient d’annoncer le lancement officiel de l’UDI (Union des démocrates indépendants), qui est clairement la renaissance de l’UDF, ou l’union entre toutes les entités centristes (Parti Radical, Nouveau Centre, La Gauche moderne, La Force européenne démocrate et Alliance centriste… En attendant le MoDem ?) A Toulouse, les partis centristes étaient en avance sur le calendrier national et discutent ensemble depuis de longs mois. Mais quel changement dans le paysage politique local avec la création de l’UDI ? «Notre objectif est de constituer une force locale qui devienne l’égal de l’UMP» précise Jean-Jacques Bolzan, secrétaire départemental du Parti Radical. Les centristes de la ville rose, dont Philippe Lasterle du «Club Forums»,  sont aussi là pour porter un certain nombre de valeurs : «L’attachement au vivre ensemble, à la décentralisation, à l’économie sociale de marché, à la construction d’une Europe qui protège, le refus de toutes les formes d’extrémisme et d’intolérance, la prise en compte des impératifs de développement durable…» L’objectif des futurs cadres de l’UDI est aussi celui des Municipales : «Il est pour moi une évidence que les centristes se défendront de manière indépendante pour les Municipales à Toulouse» explique Grigori Michel (Nouveau Centre) cette semaine sur la web TV du «JT» Pour le leadership un nom revient le plus souvent : «Alain Chatillon pourrait prendre la présidence départementale de l’UDI, mais d’autres solutions existent… Et le veut-il vraiment ?» se demande Jean-Jacques Bolzan.

 

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.