L’Européen Lamassoure fait étape à Toulouse

C’est aux côtés de Jean-Luc Moudenc (« L’Europe est un des motifs de mon engagement ») que le député européen Alain Lamassoure a tenu aujourd’hui un point presse pour aborder « L’Europe, un ovni politique. » Car oui, confrontée à une crise sans précédent, à l’épisode de Chypre qui fait suite à celui de la Grèce, l’Europe peut s’apparenter aujourd’hui à un mystère digne des meilleurs épisodes d’ « X-Files. » Alain Lamassoure en a d’ailleurs convenu : « Nous connaissions les effets de la crise économique. Elle engendre désormais une crise au plus haut niveau entre le conseil européen, formé par les chefs d’Etats, et le Parlement européen. C’est la première fois que l’Europe est confrontée à un tel conflit. Dans le contexte actuel, aucun gouvernement ne souhaite augmenter sa participation au budget européen. Les parlementaires s’opposent à cette logique, et réclament une Europe plus forte et plus solidaire.» Le député européen juge d’ailleurs que cette situation tient au fait « que les pouvoirs nationaux sont forts, et les pouvoirs européens faibles », mais cela devrait évoluer sous peu avec l’application du traité de Lisbonne qui prévoit l’élection par les parlementaires du futur président de la commission européenne : « Les grandes familles politiques se préparent déjà à cette échéance. » Jean-Luc Moudenc, lancé dans la course au Capitole, a profité de l’occasion pour tacler la majorité municipale actuelle : « Nous avons de grands projets structurants pour la ville qui font l’objet d’aides européennes. Le rôle des élus locaux est de mettre en valeur ce rôle méconnu de l’Europe. Il ne faut pas taire ce rôle-là, et c’est le cas aujourd’hui… J’espère qu’on en parlera durant la campagne. »

Thomas Simonian



UN COMMENTAIRE SUR L’Européen Lamassoure fait étape à Toulouse

  1. Moda dit :

    Les aides dites européennes ne sont que la contribution de la France (21mrds€) qui une fois passée par la Commission Européennes nous est retournée estampillée aides européennes (14mrds€). Au passage un tiers a disparu. Ce tiers sert certainement à entretenir les institutions européennes et aussi à la solidarité… Envers les systèmes banquiers des autres pays membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.