Lettre ouverte: Quand François Briançon écrit à Jean-Luc Moudenc


L’adjoint de Pierre Cohen, également président du groupe Socialiste, Radical et Républicain a pris sa plume pour remettre les pendules à l’heure … La campagne municipale est bien partie !

« Monsieur le Député, Président(s), Conseiller Communautaire, Conseiller Municipal,

Vous multipliez, depuis des mois, les dérapages verbaux et les propos mensongers.

Dans un entretien accordé en fin de semaine dernière, au Journal Toulousain vous avez directement accusé le Maire de Toulouse, Pierre Cohen, de faire « monter l’extrême droite dans notre ville ».

Votre stratégie consistant à propager des critiques surjouées et mensongères, ne semble avoir que pour seul objectif de masquer votre absence de projet et de vision pour notre ville. Je tenais à vous faire savoir que ce dénigrement systématique nuit à la dignité du débat public.

Cette déclaration est d’autant plus ridicule que vous n’avez de cesse de chercher à incarner, à l’image de votre Président Jean-François Copé, une droite décomplexée qui construit jour après jour l’alliance entre la droite et l’extrême droite.

Cette droite, votre droite, semble avoir perdu l’essentiel des valeurs de la république : l’égalité, la liberté, la fraternité, la laïcité.

C’est à ces valeurs que vous vous êtes attaqué en refusant le remboursement à 100 % de l’IVG pour toutes les femmes.

C’est à ces valeurs que vous vous êtes attaqué en menant une lutte acharnée contre le projet de mariage pour tous.

C’est à ces valeurs que vous vous êtes attaqué en refusant d’appeler à la constitution d’un front républicain face au front national lors des dernières élections cantonales.

C’est à ces valeurs que vous vous êtes attaqué en méprisant la séparation des pouvoirs et l’indépendance de la justice lorsque vous vous êtes associé à la virulence outrancière d’Henri Guaino contre le juge Gentil.

C’est à ces valeurs que vous vous attaquez en proposant des cours de soutien scolaire délivrés aux enfants et aux adolescents dans les locaux de l’UMP 31 par les militants de l’UMP 31, tirant ainsi un trait sur la neutralité philosophique et politique de l’enseignement affirmée depuis Jules Ferry.

C’est à ces valeurs que vous vous attaquez en conduisant une fédération dont les militants ont majoritairement choisi d’accorder leur confiance à la « Droite forte » qui propose la suppression de la Couverture Maladie Universelle, l’instauration des 40 heures de travail hebdomadaire ou l’inscription de « la tradition chrétienne de la France » dans la Constitution.

Vous avez choisi de favoriser la porosité des frontières entre la droite et l’extrême droite. Vous contribuez depuis des mois par vos actes et vos discours à accélérer ce rapprochement.

Monsieur le Député, Président(s), Conseiller Communautaire, Conseiller Municipal l’ensemble des élu(e)s du Groupe Socialiste, Radical et Républicain ne laisseront pas se dégrader le débat public pour notre ville et continueront de mener à bien la mission que les Toulousains leur ont confiée.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Député, Président(s), Conseiller Communautaire, Conseiller Municipal, l’expression de mes salutations distinguées. »

 

François Briançon
Adjoint au Maire
Président du Groupe Socialiste, Radical et Républicain



2 COMMENTAIRES SUR Lettre ouverte: Quand François Briançon écrit à Jean-Luc Moudenc

  1. Romuald Pagnucco dit :

    Je suis content de voir que notre maire adjoint aux sports ait (enfin) compris que les personnes non socialistes pensent et font différemment d’eux.

    En tout cas ça va être amusant de voir une campagne où la gauche n’aura rien d’autre à dire que la droite est forte.

  2. Sophie Dur dit :

    excellent !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.