Le PS version Bouche

Le 15 novembre dernier, il devenait le premier secrétaire fédéral du PS 31, prenant la suite de Sébastien Denard : «Il y avait beaucoup de personnalités en capacité d’être à ce poste en Haute-Garonne. Dans la motion majoritaire, il y avait plusieurs candidats possibles, j’ai fini par être choisi mais cela n’a pas été forcément facile… L’ambition est toujours légitime, mais encore faut-il être la bonne personne au bon moment» nous explique un Joël Bouche déjà au travail, et le regard porté sur les municipales de 2014. L’ambition de ce proche du ministre Kader Arif est de maintenir les municipalités en place, de conquérir les autres, mais surtout de conserver Toulouse : «Il y a un bilan à défendre et des projets qui vont s’inscrire dans l’avenir.» Quand on interroge le maire de Saint-Pierre sur la gestion du trio Cohen-Izard-Malvy, la réponse est sans ambiguïté : «Il est hors de question que la fédération soit un enjeu de pouvoir pour la ville de Toulouse, pour le département ou pour la région. La fédération c’est avant tout les militants.» Joël Bouche ouvre donc une nouvelle ère pour le PS local.

 

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.