Le PS 31 se dit prêt à la bataille

IMG_1049[1]
Les candidats PS derrière S.Vincini et P.Izard

Start. Sébastien Vincini a lancé le départ de la campagne départementale.

Pierre Izard, président sortant du Conseil général, donne le sentiment de ne rien vouloir lâcher malgré une retraite désormais annoncée : « J’ai le même enthousiasme que lors de ma première campagne. » Il était d’ailleurs ce matin aux-côtés de Sébastien Vincini (premier fédéral du PS31) pour présenter l’ensemble des binômes qui vont se lancer dans la bataille des élections départementales de mars prochain : « Nous avons besoin d’unité à gauche », a lancé à la presse Pierre Izard. Comme pour mieux interpeller les écologistes et le Front de Gauche qui ne semblent pas vraiment vouloir faire campagne avec des socialistes qu’ils combattent désormais nationalement. Un constat qui n’empêche pas Sébastien Vincini de vouloir dialoguer avec tous : « Les discussions continuent », a-t-il avancé. Pour avouer dans la foulée : « Nous ne sommes pas d’accord avec EELV. Ils veulent qu’on leur cède des cantons, sans accepter notre proposition de binômes. Nous nous dirigeons donc vers un accord de gouvernance sans accord électoral. »

“Moudenc veut partager le département en deux”

Ferme et humble, c’est ainsi qu’est apparu Sébastien Vincini, le tout nouveau boss du PS 31. Il sait que la partie va être complexe, avec un effet Moudenc qui pourrait faire mal sur Toulouse intra-muros, et un FN qui pourrait exploser les compteurs sur la partie rurale. Pourtant il ne baisse pas les bras et avance : « Moudenc veut partager le département en deux. D’un côté la métropole, de l’autre le rural. Nous ne le laisserons pas faire ! » Et d’ajouter : « Notre fédération s’est remobilisée ; il y a un parti debout. » Pierre Izard a lui insisté sur le clivage droite/gauche qui selon lui est encore d’actualité : « Devant la crise actuelle certains élus de droite m’ont sollicité pour saquer le budget culture. C’est la preuve qu’il y a encore de réelles divergences de fond. »

Voici la liste des binômes investis par le PS pour les prochaines élections départementales :

Auterive : Maryse Vezat, Sébastien Vincini Luchon : Roselyne Artigues, Patrick Rival; Blagnac : Nadine Frappier, Pascal Boureau; Castanet -Tolosan : Muriel Pruvot, Bernard Bagnéris (dvg); Castelginest : Sandrine Floureusses, Victor Denouvion; Cazères : Sandrine Baylac-Duarte, Christian Sans; Escalquens : Emilienne Poumirol, Georges Méric; Léguevin : Véronique Volto, Alain Julian Muret : Elisabeth Sere + candidat PRG Pechbonnieu : Sabine Geil-Gomez, Didier Cujives; Plaisance-du-Touch : Marie-Claude Leclerc, Jérôme Buisson; Portet-sur-Garonne : Annie Vieu, Sébastien Léry; Revel : Gilbert Hébrard, Marie-Claude Piquemal; Saint-Gaudens : Marie-Pierre Bacarisse + candidat PRG Toulouse 1 : Christine Stebenet, Julien Klotz; Toulouse 2 : Christine Courade, Jean-Michel Fabre; Toulouse 3 : Anne Boyer; Alain Gabrieli; Toulouse 4 : Isabelle Hardy, Serge Soula; Toulouse 5 : Patrick Pignard, Paulette Salles Toulouse 6 : Jean-Louis Llorca, Zohra El Kouacheri; Toulouse 7 : Camille Pouponneau, Arnaud Simion; Toulouse 8 : Marie-Claude Farcy, Vincent Gibert; Toulouse 9 : Jean-Jacques Mirassou, Marie-Dominique Vezian; Toulouse 10 : Alain Fillola + candidate PRG Toulouse 11 : Françoise Pouget, Christophe Lubac; Tournefeuille : Isabelle Roland, Dominique Fouchier; Villemur -sur-Tarn : Ghislaine Cabessut; Jean-Luc Raysseguier.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.