Le PRG reçoit Missika


Le cercle PRG « Toulouse Métropole », animé par les adjoints au maire Alexandre Marciel et Cécile Ramos, propose régulièrement des débats publics. Jeudi dernier Jean-Louis Missika, adjoint à Paris en charge de l’innovation, de la recherche et des universités, est venu à « La Cantine du Busca » pour échanger sur le thème : « Quand la ville devient terrain d’expérimentations et levier d’innovations. » Un sujet original, qui a notamment permis de mettre en avant des expériences menées concernant les énergies cachées, et a provoqué un dialogue riche avec l’assemblée : « La mairie de Paris propose des appels à projets, et nous n’hésitons pas à avoir de nombreux terrains d’expérimentations tels que les écoles, les musées ou les mairies d’arrondissements. » Il s’agit également pour Jean-Louis Missika de répondre aux enjeux de demain : « La France a besoin des innovations de rupture pour relancer son économie. » Celui qui est également annoncé comme futur directeur de la campagne d’Anne Hidalgo n’a pas hésité non plus à sortir du moule politique : « Il y a dans ce pays une hostilité malsaine, à droite comme à gauche, envers le monde de l’entreprise. »

 

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.