Le PC se prépare pour la guerre municipale

Le PC vient de sortir de deux scrutins internes. L’un local, l’autre national. A Toulouse, l’élu municipal et communautaire Pierre Lacaze, vient d’être réélu par les militants, secrétaire départemental du parti, avec un score plus que confortable (93%) : « C’est une confiance renouvelée par la base, et c’est réconfortant d’avoir une quasi-unanimité autour de soi. Cela s’inscrit dans une démarche de rassemblement avec le PS pour les élections locales à venir, que j’ai défendue lors de notre congrès. » Un point de crispation avec d’autres composantes du Front de Gauche, que Pierre Lacaze assume pleinement, tout en mettant tout de même la pression sur le maire de Toulouse : « On ne peut pas mettre de côté le PS, d’autant que pour gagner les municipales nous devrons être rassemblés. Mais nous serons attentifs au contenu des futurs projets, et nous n’hésiterons pas à mettre à discussion le bilan. » Le message est donc clair, au premier ou au second tour (la stratégie n’est pas encore arrêtée), le PC souhaite une alliance avec le PS : « Ne jouons pas, il n’y aura pas de troisième tour. » D’un point de vue national, Pierre Lacaze se réjouit également de la réélection de Pierre Laurent comme n°1 du PC : « Nous venons de vivre un congrès constructif. Notre parti a passé un cap. »

 

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.