Le Maire de Colomiers répond à Damien Laborde : « Il agite inutilement des peurs ! »

Sur le terrain avec Karine Traval Michelet
Photo : Franck Alix/JT

 

Karine Traval-Michelet est remontée. Elle a souhaité répondre à l’interview de Damien Laborde, son opposant UMP, publiée sur le site web du JT le 24 février dernier. Le maire de Colomiers tenait à remettre les points sur les i : « J’ai trouvé navrant qu’il ne défende pas les dossiers columérins. Son seul projet est de vendre notre ville à son nouveau maître à penser, Jean-Luc Moudenc. Mais il manque certainement un peu de maturité politique… Je n’attends pas après lui pour travailler

 

Les transports, sujet « d’intérêt général »

La première attaque de Damien Laborde portait sur le projet de troisième ligne de métro. Le leader de l’opposition columérine dénonçait une « posture complètement schizophrène » du maire de Colomiers. Y aurait-il une Karine Traval-Michelet différente à Colomiers et à la métropole ? La réponse de l’intéressée est cinglante : « Devant un tel projet il faut être prudent ; c’est un devoir vis-à-vis des habitants de cette ville. Alors oui, nous nous sommes abstenus à Tisséo avec mes amis socialistes sur ce dossier… C’est une abstention de vigilance. J’ai d’ailleurs demandé à ce que les futures études prennent en compte la desserte de Colomiers, car nous pourrions collectivement craindre que cette future ligne s’arrête avant le site d’Airbus. Et je suis navrée, dans l’intérêt des Columérins, que Damien Laborde n’ait pas formulé la même inquiétude ! Qu’il profite de sa proximité avec l’équipe Moudenc pour défendre notre ville ! » Damien Laborde a également pointé du doigt la question de la régie municipale des transports qui passe sous compétence métropolitaine : « Karine Traval-Michelet ment aux Columérins en voulant faire croire que nous ne perdrons rien en qualité de service… » L’édile se dit surprise du manque de connaissances de son opposant dans ce dossier : « Nous travaillons sereinement et de manière constructive avec Tisséo sur trois sujets : l’offre, la gratuité et le statut. Et je vais me battre sur ces questions-là. La réalité est donc que Mr Laborde fait inutilement peur, et qu’il sort volontairement le drapeau rouge. En faisant cela il ne sert d’ailleurs pas sa majorité métropolitaine… Car si demain il y a problème, les responsables seront à chercher dans l’équipe de Jean-Luc Moudenc et à Tisséo. » Afin d’étayer ses propos le maire de Colomiers nous fait partager un échange de courriers avec le Directeur général des services de Tisséo…

« Qu’il profite de sa proximité avec l’équipe Moudenc pour défendre notre ville ! »

La sécurité : De la répression certes, mais aussi de la prévention. Traval-Michelet lance son « rappel à l’ordre »

« Damien Laborde a du mal à saisir l’originalité de notre service Tranquillité Publique. Nous intégrons des agents qui interviennent sur la voie publique sur le modèle de policiers municipaux, et des médiateurs qui sont dans la prévention et la relation avec la population. Telle est notre vision des choses. En juillet prochain nous ferons d’ailleurs un premier bilan de l’évolution de ce service, et il ne sera pas dogmatique… », explique le maire de Colomiers en réponse au «  Arrêtons l’hypocrisie en la matière avec cette Police municipale déguisée… La vérité est que la mairie n’instaure pas une véritable Police municipale uniquement pour des raisons idéologiques » de son opposant. Karine Traval-Michelet profite d’ailleurs de notre entretien pour porter son nouveau projet en matière de sécurité : « Je constate avec tristesse que de nombreux délits sont aujourd’hui commis par des mineurs. Je vais donc mettre en place à Colomiers la procédure de rappel à l’ordre. Il est de mon rôle de tenter de remettre ces jeunes sur le droit chemin… A travers cette procédure je veux pouvoir aider et identifier les familles en détresse. »

PENTAX DIGITAL CAMERA

Les départementales en ligne de mire

Le maire de Colomiers regrette l’instrumentalisation de l’actualité columérine par Damien Laborde à « des fins politiciennes pour promouvoir la campagne départementale de ses amis. D’ailleurs, il évoque des sujets qui n’ont rien à voir avec le département. Je ne sais pas si mon opposant a bien compris qu’on n’allait pas faire le troisième tour des municipales. » Et de saluer ensuite la campagne menée par Arnaud Simion (son premier adjoint) et Camille Pouponneau : « Je leur apporte tout mon soutien car ils font une campagne extraordinaire. Ils ont compris le sens de cette élection. »

Lire l’interview de Damien Laborde : http://www.lejournaltoulousain.fr/politique/colomiers-damien-laborde-en-colere-38452

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.