Le FN dans les « starting blocks »

Le 14 avril prochain, Marine Le Pen sera à Balma pour un déjeuner-débat. Un rendez-vous qui va sonner comme un « top départ » pour les troupes locales du Front National, bien décidées à être du combat municipal dans la ville rose : « Nous y serons ! Nous aurons une liste. J’en serai probablement la tête de liste, mais rien n’est encore arrêté » annonce le responsable haut-garonnais frontiste, Serge Laroze. Cohérent avec la stratégie nationale de son parti, Serge Laroze attaque ouvertement l’UMP, et à Toulouse en particulier, conteste le discours sécuritaire de Jean-Luc Moudenc : « Il découvre aujourd’hui la vidéosurveillance, mais qu’a-t-il fait quand il était maire ? Il faut de la vidéosurveillance partout, mais en fixant des limites et des règles, notamment sur la protection de la vie privée des citoyens. Partout où elle a été installée, il y eu des résultats. » Le cheval de bataille du FN est aujourd’hui la crise économique traversée par notre pays, avec un coupable affiché : L’Europe. « L’Euro a déjà mis au tapis la Grèce, le Portugal, l’Espagne et l’Irlande. Nous fonctionnons avec une monnaie et une organisation politique qui ne sont pas viables » ajoute un Serge Laroze qui attendra dans les urnes de mars 2014, tous les opposants à l’ « UMPS » chère à Marine Le Pen.

 

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.