Laurence Massat pourrait devenir la déléguée départementale de l’UDI

Selon des indiscrétions parisiennes, la désignation du délégué départemental de l’UDI se jouerait entre Laurence Massat (Parti Radical) et Jean-Pierre Albouy (Nouveau Centre). Philippe Lasterle (adhérents directs) qui avait de nouveau envoyé un courrier de candidature il y a quelques jours à Paris, serait hors-course (il était sans doute difficile d’imaginer pour les proches de JL Borloo que le perdant de l’élection à la présidence de la fédération de la Haute-Garonne en devienne le n°2). Il en serait de même pour Jean-Claude Pellegrino (Alliance Centriste) et Raphaël Quessada (Parti Radical). En ce moment même, c’est plutôt Laurence Massat qui tiendrait la corde face à un Jean-Pierre Albouy dont l’inéligibilité pour trois ans (suite aux dernières élections législatives) ferait désordre selon certains cadres de l’UDI, et ce malgré le soutien affiché d’Hervé Morin. Cette nomination pourrait intervenir rapidement, mais peut-être pas lors du COMEX (organe exécutif du parti centriste) qui se tiendra ce soir, car l’exclusion envisagée du député-maire de Cholet Gilles Bourdouleix est bien entendu prioritaire dans l’ordre du jour. Si la nomination de Laurence Massat se confirmait, cela entraînerait sans aucun doute de nouveaux remous au sein du centre toulousain… Deux « radicaux » seraient alors à la tête de l’UDI 31 (avec Jean Iglesis à la présidence). Pas certain que Jean-Pierre Albouy et Philippe Lasterle apprécient… A suivre.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.