Laurence Massat Guiraud-Chaumeil «L’avenir… Je m’y vois»

Cette trentenaire, mère de 3 enfants, a déjà eu plusieurs vies. Londres et Paris font déjà partie de son passé professionnel. Le cabinet de Philippe Douste-Blazy au «Grand Toulouse» aussi. En politique, elle n’est pas non plus totalement une inconnue. En 2008, elle était sur la liste de Jean-Luc Moudenc aux municipales. Puis en 2010, c’était derrière Brigitte Barèges qu’elle se lançait dans le combat des régionales. Ces expériences forgent un caractère sûr, entreprenant et sans complexes. Conséquence : Elle décide de tenter une nouvelle aventure… Celle des élections législatives sur la troisième circonscription, sous l’étiquette centriste, elle, l’ancienne UMP. Le résultat de cette première pour Laurence, 3,23 % : «Je ne suis absolument pas découragée, bien au contraire… Et c’est vrai ! Je n’espérais pas grand-chose de plus, et les contacts nourris durant ces semaines de campagne m’ont vraiment prouvé qu’il fallait y aller.» Car Laurence Massat est comme ça, déterminée, avec 2014 pour objectif presque avoué : «Il faut s’appliquer à créer quelque chose pour notre ville. Je ne présage pas de ce que sera l’avenir mais je m’y vois». Et si un leader était né ? A suivre.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.