Jean-Pierre Plancade propose une troisième voie

Le sénateur veut rendre la clef du Capitole aux Toulousains

Jean-Pierre Plancade ne manque jamais de panache et a décidé de s’ajouter à la liste des candidats à la mairie de Toulouse. Depuis plusieurs mois, la rumeur avait enflé dans la ville rose, et le sénateur haut-garonnais, également fondateur et ancien président de la marque Tisséo (réseau de transports en commun de l’agglomération toulousaine), a décidé d’y mettre un terme : « Je souhaite présenter une liste d’union » a-t-il lancé en conférence de presse. Jean-Pierre Plancade a d’ailleurs l’habitude de tels défis. Lors des dernières élections sénatoriales il n’avait pas hésité, et ce de manière victorieuse, à se mettre en marge du Parti Socialiste pour partir sous sa propre bannière et ainsi séduire les grands électeurs. Il s’agit-là de proposer une alternative aux Toulousains pour ne pas les contraindre à un vote bipartite entre les candidats du PS et de l’UMP : « Il fallait donc une troisième voie. Pierre Cohen et Jean-Luc Moudenc aiment le Capitole, moi j’aime les Toulousains !» provoque Jean-Pierre Plancade. Le sénateur souhaite donc, en dehors des partis traditionnels, élaborer une liste de rassemblement et ne fermer aucune porte « pourvu que cela reste dans le cadre républicain. » Ainsi, lance-t-il un appel à une collaboration avec le MoDem ? Ne ferait-il pas également un appel du pied à Christine De Veyrac ? Dont il trouve la démarche honorable et courageuse. Le sénateur serait-il prêt à les rencontrer ? Une volonté d’ouverture « pour rendre aux Toulousains la clé de la ville confisquée jusqu’à présent» ajoute J.P Plancade. Celui qui se dit dans la droite ligne des Raymond Badiou et  Pierre Baudis, n’a pas encore dévoilé sa liste, ni son programme, mais promet aux Toulousains qu’il sera un candidat libre, précisant « en avoir assez des étiquettes. » A ses côtés lors de cette annonce de candidature, l’ancienne députée socialiste Yvette Benayoun-Nakache (aujourd’hui élue municipale au sein du groupe « Démocrates et républicains ») qui pourrait d’ailleurs faire partie de sa liste… Jean-Pierre Plancade part donc dans ce combat sans étiquette, il s’est d’ailleurs mis « en congés » de son parti (le PRG) qui est en grande discussion avec le PS pour la constitution de la future liste Cohen, et un scrutin interne est même prévu à cet effet dans les semaines qui viennent. Son objectif est que le prochain maire de la ville rose « ne soit pas un maire par défaut ! », déclare l’intéressé. La campagne est donc lancée pour le sénateur Plancade, une candidature surprise qui sème l’inquiétude dans la classe politique traditionnelle.

 

DB

 

 

Repères

 

Jean-Pierre Plancade est sénateur, vice-président de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication. C’est dans ce cadre-là qu’il vient d’être à l’origine d’un amendement modifiant la relation entre les chaînes de télévision et les producteurs. Il est également délégué du Sénat aux Autorités administratives indépendantes (CSA, Défenseur des droits etc.).

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.