[Edito] La fusion, « trop swag ! »

©Franck Alix/JT
©Franck Alix/JT

Comment expliquer la fusion des régions aux jeunes élèves des collèges et lycées ? C’est la question que se sont posée conjointement les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon avec le rectorat d’académie. Tous ces cerveaux réunis auraient pu d’abord se demander comment expliquer les enjeux de la fusion aux adultes… qui eux-mêmes auraient pu alors l’expliquer à leurs enfants. Ordre logique, non ? Les élections régionales auront lieu dans moins d’un mois (les 6 et 13 décembre pour rappel), et je ne suis pas sûre que beaucoup de gens connaissent les compétences du futur Conseil régional. Bref, ces grosses institutions ont pris le parti de réaliser un petit clip pédagogique plein de bonnes intentions à l’attention de nos ‘‘djeuns’’. Grâce à ces explications, ils pourront peut-être éclaircir leurs parents. Mais le résultat risque de ne pas être très probant…

« Heureusement que le public visé n’a pas le droit de vote »

Dans cette vidéo, une animation de ‘‘Double P Riquet’’ (à prononcer en anglais pour être swag), tente une démonstration de tous les atouts de notre future région. En gros : « ça déchire grave les potos », « nos voisins vont avoir le seum », et surtout « on va pourra pouvoir se la raconter grave au niveau national et européen »… Pierre-Paul Riquet doit se retourner dans sa tombe. Quant aux compétences, ‘‘Riquy’’ en énumère quatre (qui défilent sur un pot de pop corn, ne me demandez pas pourquoi…) : les lycées et CFA, l’emploi et le développement des entreprises, les TER et les énergies renouvelables. Soit des domaines qui relèvent déjà de la Région. Mais passons, c’est toujours important de les rappeler d’autant que certaines vont être renforcées. La vidéo reste surréaliste. L’initiative est certes louable, et l’idée aurait pu être bonne d’utiliser des outils modernes à des fins pédagogiques. Il n’y a rien de pire que d’essayer de se mettre à la portée des jeunes en utilisant d’aussi grosses ficelles. L’exercice était d’emblée casse-gueule car le clip s’adresse à la fois à des élèves qui passent en 6ème et à ceux qui passent le Bac. Heureusement que le public visé n’a pas le droit de vote (à quelques exceptions près pour les terminales), il ne viendra pas gonfler les chiffres de l’abstention…

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.