Karine Traval-Michelet met en musique son projet

PENTAX DIGITAL CAMERAEntre Colomiers et la métropole, Karine Traval-Michelet marque son territoire. Une page politique se tourne dans la deuxième ville du département.

 

Toulouse tombée à droite, elle est désormais l’un des fers de lance de la gauche départementale. Le maire de Colomiers, Karine Traval-Michelet, a fait sa rentrée officielle ce matin en dessinant son action municipale. Depuis sa victoire en mars dernier, celle qui succédé à Bernard Sicard, s’est finalement peu mise en avant médiatiquement : « Il y avait beaucoup de travail. Nous sommes une équipe d’élus largement renouvelée, et il a fallu prendre possession des dossiers. » Face à la presse, celle qui est aussi vice-présidente de l’agglomération en charge de l’habitat, a tenu à bien mettre en avant les dossiers métropolitains : « Colomiers est une commune exemplaire en matière d’habitat et de logement social. C’est une bonne base pour faire passer des messages … » Comme une pique lancée à des communes telles Balma ou Quint-Fonsegrives, loin de remplir les quotas obligatoires en matière de logements sociaux : « C’est la loi, ils ne pourront pas y échapper ! Il faut bien accueillir toute cette nouvelle population qui arrive dans l’agglomération. La question des logements sociaux ne doit pas être stigmatisante. » Ceci étant dit, l’édile PS a tenu à préciser que « les échanges sont constructifs » avec l’équipe de Jean-Luc Moudenc. « Nous travaillons aujourd’hui de manière concertée à la métropole, mais entre les intentions et la formalisation, nous saurons mesurer les écarts », met –elle tout de même en garde.

« Nous devons être des élus responsables »

Face à la baisse continue des dotations de l’Etat, Karine Traval-Michelet a tenu à être rassurante concernant les futurs budgets de la deuxième ville du département : « C’est une situation qu’il faut maitriser. Notre rôle est d’accompagner un mouvement inéluctable, tout en maintenant un service public de qualité car il est l’ADN de notre ville. » Il n’est en revanche pas question de toucher à la fiscalité des Columérins (« ils ne le comprendraient pas »), et le niveau d’investissement sera quasi maintenu. En revanche, afin de mettre en œuvre son projet politique pour les années à venir, Karine Traval-Michelet pense « que cela oblige à repenser nos méthodes de travail. » C’est d’ailleurs pour cela qu’elle s’apprête à rencontrer le personnel municipal, afin de mettre en place un fonctionnement qui permette une maitrise de la dépense publique : « Si on ne fait rien, elle augmentera de manière mécanique. » Pour le maire de Colomiers il ne s’agit pas en revanche « de faire du catastrophisme. Peler les oignons ça fait pleurer ! Nous devons être des élus responsables, et affronter la réalité. »

Education et démocratie locale

Karine Traval-Michelet a semble-t-il fixé deux priorités : l’Education et la démocratie locale. Pour assurer les jeunes columérins d’un cursus de qualité, le maire avance qu’il est « essentiel d’investir sur le patrimoine scolaire. » Ainsi 15 millions d’euros sont annoncés sur deux ans et demi. Pour l’avenir trois grands groupes scolaires seront rénovés. Côté démocratie locale, la mission est donnée au premier adjoint Arnaud Simion, et le premier acte est posé avec le lancement programmé des comités de quartiers promis durant la dernière campagne municipale : « Des expérimentations vont être faites, et nous n’imposerons pas les choses. Le but reste d’encourager la participation citoyenne. »

Sûre de son fait et de son action municipale, Karine Traval-Michelet ne craint même pas le recours lancé par l’écologiste Patrick Jimena, qui tente de remettre en cause son élection à la mairie. Elle en sourit presque malgré une audience qui devrait avoir lieu dans les jours qui viennent: “J’ai d’abord abordé ce recours sérieusement, c’est mon côté juriste. Mais maintenant je suis sereine.” Un maire qui n’en finit pas de tourner les pages.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.