[Interview XXL] Pierre Médevielle : « Il faut une nouvelle manière de faire de la politique »

pierre medevielle @drRéformateur. Le tout nouveau sénateur UDI de ce département ne se cache pas, « Valls et Macron pourraient être au centre-droit. C’est la preuve que notre système politique est sur la fin. » Ce pharmacien de métier attaque la loi santé du gouvernement, et prépare la campagne des Régionales. Il laisse même planer le doute quant à sa présence sur la liste d’union avec l’UMP.

 

Est-il facile d’entrer dans la peau d’un sénateur ?

Oui car contrairement à l’Assemblée nationale cette institution s’adresse surtout à des élus expérimentés … Ce qui est mon cas.

Et maintenant que vous êtes à l’intérieur pouvez-vous nous dire pour quelles raisons le Sénat est utile à notre démocratie ?

Il n’est pas simplement utile, il est indispensable. J’en veux preuve l’inachèvement et l’approximation de nombreux textes qui proviennent de l’Assemblée nationale … La réalité est donc que le passage par le Sénat bonifie le contenu des lois en préparation. Nous ne travaillons pas dans l’affrontement direct, nous évacuons le plus possible les jeux partisans, et nous nous concentrons avant tout sur le fond.

Il y a un sujet qui vous est cher actuellement c’est celui de la Loi Santé …

Cette loi a de nombreux points qui fâchent, elle comporte des aberrations car on a fait de la santé un enjeu politicien. Prenez par exemple la question du Tiers-Payant généralisé, on ouvre ainsi un robinet supplémentaire. Les gens en situation précaire ont aujourd’hui tous les leviers pour pouvoir se soigner gratuitement ; il n’était donc pas nécessaire d’aller vers cette option.

Et que pensez-vous des Salles de shoot ?

Nous sommes là dans de la démagogie pure et simple. C’est un débat qui mérite des avis de personnes qualifiées, et qui a malheureusement basculé dans une idéologie un peu douteuse. Cela amènera de toute façon une concentration de dealers autour de ces salles de shoot. Il faut arrêter de traiter les questions de toxicomanie sous cet angle … D’autant qu’un grand nombre d’outils sont déjà disponibles en pharmacie, comme par exemple les seringues.

 « Dominique Reynié amène un souffle nouveau »

La loi envisage également l’arrivée de paquets neutres pour lutter contre le tabac ?

A mon avis cela n’aura, à l’instar de l’augmentation des prix, quasiment aucun effet, alors que les chiffres en matière de tabac sont alarmants dans ce pays. Le coût des effets du tabac est d’ailleurs dramatique pour notre société. La lutte contre le tabac doit réellement devenir une priorité nationale, en mettant l’accent sur la prévention auprès des plus jeunes en commençant, quitte à choquer, dès l’école élémentaire. On a réussi à casser l’image du fumeur héros, du cow-boy Marlboro, maintenant il faut aller plus loin !

Il y a également la question des cliniques privées …

Elles font partie intégrante de notre service public de santé, et restent un élément d’équilibre important. On arrive même désormais à soigner dans le privé avec des tarifs bien moins importants que ceux pratiqués à l’hôpital. Imaginez que vous remplaciez toutes les cliniques privées par des établissements publics avec leur coût de fonctionnement actuel … L’Etat ne pourrait pas renflouer ! Il faut savoir regarder la vérité en face dans ce pays.

Comment expliquez-vous la défaite de votre camp aux élections départementales ?

Il y a eu deux phénomènes : une gauche qui a mieux résisté qu’ailleurs et une poussée du FN qui a perturbé nos candidats au premier tour. Après quand on analyse avec recul les résultats on constate tout de même que l’UMP et le centre sont en net progrès même si cela ne se traduit pas en nombre de sièges. Il faut savoir que lors des dernières cantonales il y avait plus d’une dizaine de cantons ou nous n’étions même pas présents. Les lignes ont quand même bougées. Nous étions tout de même habitué à voir des candidats socialistes et radicaux gagner avec des scores à la soviétique …

De quoi vous rendre optimiste pour les Régionales ?

Il faut aborder cette échéance avec une nouvelle manière de faire de la politique, et un visage à la tête de notre liste qui incarne réellement le renouveau. Changeons le logiciel !

Vous faisiez partie du conclave d’élus chargé de désigner la tête de liste UMP-UDI pour les Régionales, et on entend bien à travers vos mots que vous avez voté pour Dominique Reynié. Pour quelles raisons ?

J’ai été en effet séduit par son discours qui amène un souffle nouveau. Certains l’ont attaqué sur son manque d’expérience, mais c’est tout de même quelqu’un qui connaît très bien la politique … Il a même fait partie de l’Observatoire des politiques régionales. Pour l’anecdote j’ai croisé un élu de gauche à qui la désignation de Dominique Reynié rappelait un mauvais souvenir pour lui. Celle de l’arrivée d’un autre personnage médiatique, d’un autre Dominique … A nous d’être sur le terrain avec lui et de lui faciliter la tâche en constituant une bonne liste.

Comment allez-vous vous investir dans cette campagne ? On parle notamment de vous pour figurer sur la liste …

Je suis avant tout un élu qui va soutenir la liste. Et s’il faut que je sois sur la liste j’en serai … Je n’ai pas de prétention.

 

CV EXPRESS

Né le 17 avril 1960. Pharmacien.

Fonctions : Sénateur de la Haute-Garonne, maire de Boulogne-sur-Gesse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.