Ils veulent remettre de l’ordre à Toulouse

Le MPF (Mouvement pour la France) et DLR (Debout la République) ont dévoilé la semaine dernière leur programme commun pour les municipales, intitulé « De l’ordre à Toulouse ! » Pour les représentants locaux de ces deux partis, il s’agit de donner « un signe fort d’union » alors que la division fait rage à droite et au centre : «Avec Olivier, (Arsac, ndlr), nous avons eu l’idée de travailler ensemble sur le fond. Nous voulons taper du poing, montrer que nous sommes là et mobiliser les gens qui en ont marre.» explique Marie-Pierre Chaumette, présidente du MPF 31 et conseillère régionale. Un appel du pied clairement dirigé vers l’électorat FN : «le FN peut poser de bonnes questions» confie Olivier Arsac Secrétaire départemental DLR31, «mais c’est le meilleur allié de Cohen. » Dans le collimateur de cette droite « un peu plus ferme, de rupture par rapport au dogme dominant», la politique de la ville. Insécurité, transports, urbanisation… «Toulouse est devenue un vrai bordel ! » clame MP Chaumette. Parmi les points forts du programme : le développement de la vidéosurveillance, la relance du grand contournement, l’arrêt du «clientélisme» et du «saupoudrage» en termes notamment de fiscalité, de « l’idéologie insidieuse» comme du « massacre urbanistique» : « la gauche vend la ville aux promoteurs » dénonce O. Arsac. Des propositions que le MPF et DLR vont faire à Jean-Luc Moudenc pour annoncer «un soutien éventuel» à la rentrée.

 

Claire Manaud

mpf31.fr

dlr31.free.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.