Gilles Hourquet veut « forcer la gagne » à L’Union

« L’Union, notre ville ». Avec ce nom, Gilles Hourquet se lance dans la campagne des prochaines élections municipales. Conseiller municipal indépendant-mais encarté MoDem- il veut mener une liste sans étiquette, d’ouverture, pour prendre la relève de Georges Beyney. Présentation d’un candidat atypique, ancien rugbyman, expert-comptable, homme politique.

 

Gilles Hourquet, 57 ans, est élu à L’Union depuis 2001. Il se présente alors pour la première fois aux municipales, sans étiquette : « C’était une candidature témoignage », raconte-t-il, « car je n’avais aucune chance de gagner. » En 2008, il était présent sur la liste de Georges Beyney, mais il y a environ trois ans, « je me suis fâché avec lui et je suis passé dans l’opposition », explique-t-il. Des « clashs » entre les élus de la majorité et le maire en place, il y en a eu quelques-uns durant ce dernier mandat. Gilbert Gaillouste, colistier de Gilles Hourquet, ancien adjoint au maire, a démissionné en 2010 pour « incompatibilité d’humeur » (dixit La Dépêche du Midi). La campagne électorale approchant, les choses ne se sont pas arrangées. En septembre dernier, le maire retire les délégations de quatre adjoints : Nicolas Tomasi, Nadine Maurin, Christine Génaro et Danielle Bayle. Pourtant Nadine Maurin, était jusque-là la candidate officiellement soutenue par Georges Beyney. Depuis, une autre liste issue de la majorité a vu le jour, celle Jacques Dahan, un proche du maire. Aujourd’hui, ce dernier entretient le flou et déclare ne soutenir aucune liste. Une attitude qui semble dire « après moi le déluge », selon Gilles Hourquet. A la tête de la commune depuis 42 ans, « Georges Beyney est un autocrate, habitué à gouverner tout seul », poursuit-il. Face à l’impossibilité de réunir les forces de droite et du centre derrière une seule personne, Gilles Hourquet a décidé de se présenter pour « forcer la gagne » : « Mon objectif est d’arriver en tête au premier tour et d’imposer l’union au second. » Contrairement à 2001, le candidat s’est entouré d’une équipe, « une douzaine de personnes avec qui je travaille sur le programme mais également sur la stratégie de campagne.» Aujourd’hui les principaux thèmes du projet sont connus, mais le candidat n’en dévoile pas encore les détails.

Les grands axes du projet

« Maîtriser la fiscalité » est le premier point. « Pendant les six premiers mois du mandat, on analysera où on peut faire des économies, mais il n’y aura aucune augmentation d’impôt », promet le candidat. Il reconnaît la bonne gestion du maire actuel, « en tant qu’expert-comptable, je suis bien placé pour en parler. La fiscalité a été jusqu’ici maîtrisée, il faut continuer. » Ce qui n’empêchera pas les investissements et « étudier la possibilité d’emprunter car l’emprunt zéro n’est pas un dogme. » L’urbanisme sera un autre thème crucial. Développer les aménagements pour accueillir « les 1000 habitants supplémentaires qui habiteront la zone Les Violettes aujourd’hui en projet », explique le candidat. Cela implique notamment les transports, les infrastructures routières « car L’Union est déjà saturée », mais aussi les écoles.

En matière de sécurité, Gilles Hourquet compte « régler le problème de la gendarmerie qui doit déménager, il faut tout faire pour qu’elle reste à L’Union. » Il reste assez évasif sur le sujet en signalant qu’il « faudra revoir la gestion, l’organisation et les effectifs de la police municipale. » Enfin, le dernier thème abordé est le « vivre ensemble ». Un vaste concept qu’il définit comme favorisant « la mixité intergénérationnelle », via la création de lieux de rencontre. Le candidat propose notamment le regroupement des associations dans un même espace.

Son programme sera révélé au fur et à mesure de la campagne. Une réunion publique se tiendra le 18 mars et des rencontres « plus informelles » seront organisées dès janvier. Il n’en dira pas plus sur cette idée, « c’est une surprise. »

 

Coralie Bombail



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.