Génération Cap Toulouse veut « faire avancer la ville »

L'équipe de Génération Cap Toulouse
L’équipe de Génération Cap Toulouse

Rassembler les toulousains et les faire réfléchir ensemble sur l’avenir de leur ville, c’est l’objectif annoncé de Génération Cap Toulouse. Ce mercredi 3 décembre, les membres fondateurs du club de réflexion et de prospective ont présenté leur projet associatif, sous la présidence d’Eric Lacassagne.

Par Myriam Balavoine

Génération Cap Toulouse se veut être un cercle de réflexion, dans la veine des nombreux « think tanks » ou laboratoire d’idées, qui fleurissent un peu partout ces dernières années. Beaucoup moins formel qu’un think tank habituel, ce nouveau club réunit des personnes de tous horizons souhaitant réfléchir et apporter des solutions autour de thématiques actuelles et de problématiques relevant des politiques publiques. Eric Lacassagne, président de l’association et avocat explique : « Nous sommes une association citoyenne, dont l’ambition est de faire émerger une nouvelle génération de Toulousains, leur permettre de s’engager et d’agir pour leur ville. »

L’équipe, dont la plupart des membres se sont connus à travers la dernière campagne électorale municipale, se revendique citoyenne, participative et surtout sans étiquette politique. « Bien sûr que Jean-Luc Moudenc peut s’intéresser aux contenus de nos réflexions, en tant que citoyen toulousain ». Le groupe des 16 membres fondateurs s’est formé autour d’une vision commune de la ville et le désir de faire avancer les choses, tout en portant des valeurs fortes de respect, d’écoute, de partage et de tolérance. « Les Toulousains doivent être acteurs de leur ville. Ils en ont les clés, il suffit de leur permettre de les utiliser. »

« Construire la ville avec ceux qui le voudront »

Insistant sur sa volonté d’action et de concrétisation de projets, Génération Cap Toulouse s’organisera en deux axes. D’abord autour de commissions thématiques, à partir du début de l’année 2015, ayant pour objectif de mettre en place des priorités et des idées sur des sujets tels que les transports, le logement, l’urbanisme ou la sécurité, sans oublier la culture, l’art, l’éducation et la jeunesse. Suite à ces échanges d’idées, l’association travaillera sur la proximité dans les quartiers. « La mise en place de référents de quartiers permettra de faire la rencontre des Toulousains, un état des lieux de leur quotidien et de leurs doléances, et enrichira le travail des commissions », précise Eric Lacassagne.

Conscient de la méfiance et du rejet grandissant des partis politiques par les citoyens, Jean-Paul Bouche, vice président de Génération Cap Toulouse, précise que « les partis politiques sont nécessaires à la vie d’un pays. Notre action vient en complément sur des questions pour lesquelles ils n’ont pas le temps ou qu’ils ne passent pas en priorité. » Avant d’ajouter qu’ils ambitionnent de « construire la ville avec ceux qui le voudront ». Pour ce faire, chacun peut s’impliquer, à différents degrés, et suivre l’actualité de l’association sur sa page facebook. « Cette page reflètera nos actions, relaiera les événements de la ville et mettra en avant tous les quartiers les uns après les autres », précise Nadine Barbottin, responsable de la communication de ce think tank qui compte bien travailler, produire et rassembler … Tout un programme.



3 COMMENTAIRES SUR Génération Cap Toulouse veut « faire avancer la ville »

  1. uri dit :

    Mais c’est l’équipe Plancade au grand complet… après la liste le think thank, peut être que pour 2015 on va avoir droit au groupe de Rock ?

  2. Frédéric Arrou dit :

    Ce qui saute aux yeux, c’est que le port de la cravate est de rigueur, que les femmes sont placées aux extrêmes et que la diversité est en route puisqu’il est possible de boire de la Badoit ou de l’Évian.

  3. cabare dit :

    l’ association maintenant c’est nous
    27 allee François verdier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.