Frédéric Salaün veut mettre un terme « au vieux système » d’Aussonne

Il y a deux semaines Sabrina Suze, leader de l’opposition à Aussonne, nous faisait part de sa volonté de battre le maire en place. Cette semaine, c’est la majorité qui explose dans nos colonnes avec la candidature désormais officielle d’un ancien adjoint, Frédéric Salaün.

L’homme est calme, serein et sûr de ses arguments. La politique ne paraît pas être une fin en soi pour ce « radical » (PRG, ndlr) depuis toujours : « Je suis engagé depuis l’âge de 18 ans car j’ai très vite eu une conscience citoyenne. Ma sensibilité est au centre-gauche… Pourquoi changer d’étiquette ? Le PRG est le plus vieux parti de France, et certainement l’un des plus humanistes. » Frédéric Salaün, pourtant ancien adjoint du maire d’Aussonne Lysiane Maurel (PS), a décidé d’entrer dans le combat pour les élections municipales de mars prochain : « Avec le Maire nous avons été dès le départ à couteaux tirés. Il y a ici une exacerbation de ce que doit être le Parti Socialiste vis-à-vis de ses partenaires… Lysiane Maurel considère que, parce qu’elle est le porte-étendard local autoproclamé du PS, elle ne doit écouter personne. Il n’y a même pas eu à Aussonne de simulacre de primaire. Avec ce maire, il n’y a pas de volonté participative.» Le ton est donné, et Frédéric Salaün entre donc en opposition à la majorité actuelle : « Si on veut mettre en place une nouvelle politique dans notre ville, il faut mettre un terme à ce vieux système. Nous devons faire entrer Aussonne dans le 21e siècle. » Quand on interroge Frédéric Salaün sur le risque d’une division à gauche qui favoriserait l’opposition municipale emmenée par Sabrina Suze, la réponse est sans ambiguïté : « Ne renversons pas les rôles. Cette responsabilité incombe à Lysiane Maurel qui refuse de passer la main… »  L’actualité du moment dans cette ville de 6000 âmes de l’agglomération est l’arrivée programmée du futur Parc des Expositions. Un projet qui selon Frédéric Salaün aurait été mal géré par la majorité en place : « Il y a un véritable défaut en matière d’information. Le maire s’inquiète aujourd’hui de la question des déplacements autour de ce projet… Mais qu’a-t-il été fait depuis 2009 ? Prenons l’exemple de la voirie, rien n’a été anticipé par la mairie. La réalité est que la commune est déjà envahie par la voiture. Nous devons tout faire pour profiter pleinement du fait qu’Aussonne va abriter la vitrine européenne de notre métropole.»  Le candidat désormais déclaré va même plus loin dans les critiques portées à l’égard de l’édile actuelle : « La mairie n’impulse plus rien. Aujourd’hui tous les nouveaux projets arrivent grâce à l’action de la communauté urbaine ou de Blagnac Constellation. Notre commune a les moyens d’être plus imaginative. » La campagne de Frédéric Salaün et de son équipe ne fait que commencer. Un local va ouvrir sous peu, un porte-à-porte va démarrer et une réunion publique est en préparation. Et même si le candidat sait la joute électorale difficile, il n’en oublie pas pour autant la mise en avant de ses valeurs : « Je suis un humaniste convaincu. »

Thomas Simonian



6 COMMENTAIRES SUR Frédéric Salaün veut mettre un terme « au vieux système » d’Aussonne

  1. horowitz dit :

    Je puis vous assurer de l’intégrité morale de cet homme, en plus de son énergie sans faille, de sa recherche continuelle de ce qui convient le mieux dans le cadre des activités plurielles. Un travailleur acharné, en plus.

  2. Lian dit :

    Il ne faut pas tout mélanger! Même si on n’est pas du côté de Mme Maurel, on doit s’incliner sur sa gestion du village. N’oublions pas dans quelle jachère économique elle, et son equipe, ont trouvé la commune lors de son élection en 2001. Au bord de la prise en main par la préfecture, suite à une gestion précédente calamiteuse, il faut voir aujourd’hui, l’etat des finances qu’elle a su relever et maitriser.
    Rien que pour ça châpeau!!!!

    • SALAUN Frédéric dit :

      @LIAN, il serait convenable d’informer les lecteurs sur qui vous êtes. Cela serait plus conforme pour le débat démocratique, quand aux faits que vous avancez, ils sont faux voire mensongers et nous auront l’occasion d’en débattre. Bien cordialement Frédéric SALAÜN

    • Lian Michel dit :

      Ok d’accord pour en discuter lors du débat public qui aura certainement lieu avant les élections.
      Autre chose, le Pb de la voirie, et le nombre incalculable de voitures passant sur la commune, est connu de la municipalité. Lors de la réunion publique du bilan de mandat, mme Maurel, et son adjoint Mr Sanchez, ont répondu aux questions relatives au Pex, et ont incité les gens a aller au hall d’accueil de la mairie signer le livre des observations liées au Pex. Tout le monde sait que le Rd 902, et la voirie, ne sont pas du domaine de la commune mais du conseil général. On en discutera également le jour de la réunion de présentation de ta liste.

    • SALAÜN dit :

      @ LIAN, vous devriez le dire à vos amis, pas à moi. Pour le reste vous mélangez à peu près tout. Inaction de la commune, arrivée du PEX, appel à la doléance bref…
      Au plaisir de se voir prochainement, je suis prêt à en discuter autrement que sur la toile.
      Me tenant à votre disposition
      cordialement
      Frédéric SALAÜN

  3. SALAUN Frédéric dit :

    pardonnez les erreurs de frappes…
    Frédéric SALAÜN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.