François Dumas dresse le bilan de la rentrée à Colomiers

« Les élèves sont des sans écoles fixes ! »

 

Le candidat de la « Gauche rassemblée » à Colomiers, François Dumas, a été particulièrement attentif lors de cette rentrée scolaire. Après avoir mené sa petite enquête sur le terrain, auprès des directeurs d’école et parents d’élèves , il livre aujourd’hui des chiffres précis. Et les constats ne sont pas tendres.

 

« Selon les chiffres annoncées par la municipalité, le taux d’encadrement a atteint les 27,2 % d’élèves par classe, contre 26,89 l’an dernier », relève François Dumas. Colomiers se positionne comme le mauvais élève de la Région, qui affiche une moyenne de vingt-deux enfants par classe. En tant qu’ancien adjoint à l’éducation de Bernard Sicard, le sujet est sensible pour le candidat. « Il y a un élève de plus par classe en moyenne. Il aurait fallu trois postes supplémentaires dans l’élémentaire, il n’y en a eu aucun ! » Quatre postes supplémentaires ont toutefois été attribués aux classes maternelles.

 

« Une politique en dépit du bon sens »

Le principal problème à Colomiers est le retard pris dans la construction de l’école des Ramassiers. « Elle aurait dû être prête pour 2010 et nous l’avons toujours pas en 2013  », s’indigne le candidat. En attendant, l’école du Cabirol construite en préfabriqués a vu le jour au sud de la ville, « alors que les besoins sont au nord ». Une solution d’urgence, mise en place pour un an seulement : « La mairie a investi 500 000 euros et elle va la détruire dans un an, ce qui du point de vue de la gestion des deniers publics, est critiquable. » Autre conséquence, « en 2014, les enfants seront transférés à l’école Paul Bert et en 2015 dans une autre école qui se sera construite entre temps au nord de la ville.  A Colomiers, les élèves sont des sans écoles fixes ! » Le candidat pointe là « un vrai problème d’urbanisme », et égratigne au passage la candidate PS aux prochaines municipales (aujourd’hui adjointe à l’urbanisme) : « madame Traval Michelet n’a pas fait son travail ! »

Pour résumer, François Dumas et son équipe, dénonce la « mauvaise préparation de la rentrée » par la municipalité actuelle et reproche au maire d’avoir « crispé le débat avec les partenaires de l’éducation » au sujet de la semaine à 4,5 jours. A Colomiers, aucune école n’a encore adopté ce rythme. Bernard Sicard comptait pourtant l’instaurer en septembre, « mais il a voulu aller trop vite et fixer les modalités sans concertation. » Résultat, « la ville a perdu 160 000 euros de subventions » (soit 50 euros par élèves si la réforme était appliquée dès septembre, ndlr), regrette le candidat.

 

Coralie Bombail

Photo: François Dumas entouré de ses colistiers Rémi Vincent (FDG) et Florence Delfour



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.