Fillon débarque à Toulouse

françois fillon @archives jt

Campagne interne. Les Régionales ne sont pas encore passées que la campagne interne aux désormais « Républicains » bat déjà son plein en vue de la Présidentielle de 2017. Le Tour de France de François Fillon passe par Toulouse. Ce sera même sa première sortie à l’issue du congrès de son parti.

Depuis sa lutte fratricide avec Jean-François Copé, l’ancien Premier ministre n’avait pas remis les pieds en bords de Garonne. Cela sera chose faite les 4 et 5 juin prochains avec un menu copieux réalisé par la fédération départementale de son mouvement « Force Républicaine » drivée par Jean-Marie Belin. Ce dernier se dit d’ailleurs plutôt choqué des sifflets qui ont accompagné samedi dernier le discours de François Fillon (tout comme celui d’Alain Juppé) lors du congrès de feu l’UMP : « C’était anormal et irrespectueux, surtout de la part de militants qui veulent s’inscrire dans le cadre d’un nouveau mouvement qui érige en valeur la République. Un peu plus de respect ne ferait pas de mal à notre vie politique … Ceci est bien la preuve que le nouveau parti est une ‘écurie’. Bas les masques maintenant ! » Le programme proposé à François Fillon par son staff local est plutôt conséquent avec pour le premier jour un passage sur le marché Victor-Hugo, un déjeuner avec Jean-Luc Moudenc, une réunion de travail à l’Oncopôle sur le thème de la santé en présence de l’adjoint Daniel Rougé et une rencontre de plusieurs associations de quartier à Bagatelle.

“Un Cameron social, un conservateur moderne”

Le vendredi l’ancien Premier ministre rencontrera en tête à tête le président de la CCIT Alain di Crescenzo puis les principales entreprises de notre agglomération, le fameux « Top 25. » L’accent sera alors mis sur la compétitivité et le chômage des jeunes. Jeudi soir François Fillon tiendra une réunion publique salle Barcelone, sans tribune et en étant au milieu des sympathisants. Jean-Marie Belin ne craint pas à cette occasion les sifflets connus au congrès national du week-end dernier : « A Toulouse, terre de rugby, on n’a pas l’habitude de siffler ses adversaires. » Le maire de Toulouse sera présent lors de cette soirée. Cette venue est donc synonyme pour le mouvement Force Républicaine 31 d’une première marche en vue de la primaire des « Républicains » : « On va veiller à ce que notre leader soit traité comme les autres postulants. Nous serons son relais … », avance Jean-Marie Belin. Et d’ajouter un rapide portrait de son mentor : « C’est un type étonnant. Un Cameron social, un conservateur moderne. »

Le +

Hakim Benarbia est le responsable jeune de Force Républicaine 31. Il nous explique pourquoi il soutient François Fillon : « Contrairement aux autres présidentiables, il est pour l’instant le seul à avancer des idées concrètes. Il dit la vérité sur la situation actuelle. Il est le symbole de la probité en politique. »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.