Fillola répond à Novès

Interrogé par nos soins, le maire de Balma, Alain Fillola, met les pendules à l’heure suite aux propos tenus par Vincent Terrail-Novès dans la dernière édition du JT (et sur notre site web). Il revient tout d’abord sur la plainte pour diffamation qu’il a déposée à l’encontre de son challenger : « Je tiens à rappeler que M. Terrail-Novès a été condamné pour les propos diffamatoires  qu’il avait tenus à mon encontre. Le jugement étant exécutoire… Il a dû payer le montant de l’amende ! Il a fait appel, nous verrons ce que donnera cette nouvelle procédure. Pour le moment, il est condamné.»  Dans nos colonnes, le candidat fraîchement investi par l’UMP déclarait : « La pression est sur Alain Fillola qui doit sentir que les choses vont être très, très serrées … ». C’est avec le sourire que l’édile balmanais commente : « Ai-je l’air d’avoir la pression ? L’UMP cherche sans doute, avec ce genre de petites phrases, à fabriquer une histoire et à tenter de nous la faire croire. Il y a, à l’évidence, une impatience chez eux, peut-être même de la fébrilité, à voir s’ouvrir la campagne électorale. » Dernier point sur le fait que des électeurs de gauche se rallieraient à la cause de Vincent Terrail-Novès : «C’est la même chose.  Nous sommes là dans de la pure stratégie marketing, mais certainement pas dans  la vie balmanaise. Tout ce que je constate de mon côté, ce sont tous les habitants que je croise régulièrement,  qui se disent heureux de vivre à Balma et satisfaits de l’action municipale… et pas du tout préoccupés par le destin personnel des leaders de l’opposition ! » La campagne municipale n’est d’ailleurs pas le sujet du moment pour Alain Fillola : « Je ne suis pas en campagne. Ce n’est pas encore le moment… Je suis le Maire et je reste dans l’action ! » Le vrai-faux suspense sur sa probable candidature à sa propre succession devrait prendre fin d’ici quelques semaines… Une chose est certaine, l’homme a encore faim.

Thomas Simonian



UN COMMENTAIRE SUR Fillola répond à Novès

  1. TERRAIL-NOVES dit :

    Je suis surpris de la réaction de Mr Fillola. Dommage que la contestation politique de son action le rende dans cet état de semi-agressivité. “Condamné”, “fabriquer une histoire”, “fébrilité”, “marketing”, “destin personnel”… On attend d’un maire d’être plutôt au-dessus et d’expliquer sa politique. Il n’y a rien sur le fond. Uniquement des propos sur ma personne. Ce n’est pas le cas de l’interview que j’ai ralisée. Dommage. En effet vivement la campagne pour parler du fond qui intéresse les balmanais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.