Exclu : Extraits du livre de C. de Veyrac

La semaine dernière nous vous faisions découvrir en exclu les premiers extraits du livre de C. de Veyrac « Itinéraire d’une passion rebelle », à paraître d’ici deux semaines. En voici de nouveaux.

 

” Profondément meurtrie par l’expression de cette politique consistant en une « prise » du pouvoir, s’articulant autour de l’expression des egos, des prises de becs, des alliances et désalliances, des calculs anticipés sur le vote des électeurs, des critiques sans proposition, j’en ai déduit  divers enseignements, et la tristesse  passée, j’en retire différents axes de réflexion.

(…)

Le Maire idéal serait-il donc  celui qui fait le plus de promesses , qui démontre le mieux sa maîtrise de la lecture des statistiques, des rapports, celui qui n’est qu’un gestionnaire  de l’organe pour lequel il a été élu ?  Notre société évolue et je l’ai dit à de multiples reprises :  je crois qu’aujourd’hui la gestion de la Cité est une activité trop importante pour être laissée aux seuls politiques . A s’éloigner de son sens premier, la politique est perçue, chaque jour davantage , comme un « corps imperméable », un univers non pénétrable et  coupé des réalités sociales et des préoccupations des gens.

(…)

C’est le sens de ma réflexion, produit assurément de mon parcours européen  m’ayant imposé une nécessaire écoute envers des modèles différents de ceux de ma culture, mais aussi produit de ma vie de femme,  et de mère.

 

(…)

Cet élan me porte vers vous, amis toulousains , qui incarnez, au-delà des diversités individuelles, cette force confiante qui fait notre identité. Mais rien ne se fera sans vous. C’est à vous d’imaginer notre avenir. C’est mon ambition, celle d’offrir un espace pour l’expression, pour l’échange des idées, de ne pas laisser seules la critique, la contestation, occuper le terrain. Car, je veux qu’au-delà des constats d’échec, des douleurs, des inquiétudes, nous nous remettions à espérer, à avoir envie, pour ne pas laisser l’aigreur ou l’amertume seules décider de l’avenir de notre Cité.Je suis réaliste et donc totalement lucide sur la difficulté de la tâche, sur l’énergie à déployer, la volonté et la détermination à garder , face aux propos injurieux, aux agressions verbales, à ces manigances du jeu politique, qui lassent et qui  surtout écartent beaucoup d’électeurs du chemin des urnes .”

 



UN COMMENTAIRE SUR Exclu : Extraits du livre de C. de Veyrac

  1. Mounette . dit :

    Christine êtes vous sure de penser aux Toulousains ou bien à votre ego …..haine féroce contre JLM depuis qu’il a prit la tète de UMP …..finalement vous préférez laisser la ville aux mains des socialistes……. vous femme de droite ..bizarre quand même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.