Exclu : Le MoDem lâche de Veyrac

Jean-Luc Lagleize juge sévèrement la campagne de Christine de Veyrac

En exclusivité pour le JT, Jean-Luc Lagleize, le président départemental du MoDem, annonce le retrait de son soutien à Christine de Veyrac. Un vrai tournant dans la campagne municipale, une décision prise au plus haut niveau, sans doute dans le bureau de François Bayrou. Hier soir, Jean-Luc Lagleize a annoncé cette prise de position à ses cadres lors d’un bureau départemental. Aujourd’hui il l’officialise sur notre site web avant que le siège du MoDem ne communique l’information à l’ensemble de nos confrères : « Nous avons pris la décision de reprendre notre liberté ! Historiquement le MoDem a toujours été moteur dans la vie du centre à Toulouse, notamment en participant à ce que l’on appelait la Maison commune du Centre… Pour les municipales, nous avions recherché une tête de liste potentielle, et le seul qui était, selon nous, capable de tirer une liste le plus haut possible, c’était Jean-Luc Forget. Or, Jean-Luc a aujourd’hui des fonctions (président de la conférence des Bâtonniers, ndlr) qui ne lui permettent pas de faire campagne. Il est astreint à ne pas prendre part au débat public jusqu’au 31 décembre… C’est à ce moment-là que Christine de Veyrac a proposé sa candidature. Nous avons alors pensé que l’idée était pertinente. Un député européen, une femme… La candidature était originale et intéressante. Mais aujourd’hui nous ne sommes plus dans la même configuration : l’UDI est en proie à des luttes intestines et la démarche de Christine de Veyrac est un peu trop personnelle. Elle a notamment oublié de dialoguer avec les élus de l’opposition municipale. Une vraie maladresse ! » Nous saurons d’ici quelques jours si le MoDem rejoint Jean-Luc Moudenc… Mais le premier pas est fait.

Propos recueillis par Thomas Simonian

L’intégralité de l’entretien avec Jean-Luc Lagleize sera publiée dans notre édition de demain et sur notre site web.



UN COMMENTAIRE SUR Exclu : Le MoDem lâche de Veyrac

  1. Jacques Daniel DELAIRE dit :

    il serait en effet souhaitable qu’un grand rassemblement du centre ( pour ne pas dire des centres), puissent faire une liste commune avec Jean-Luc Moudenc, ce qui lui donnerai plus de forces électorales ! La candidature de De Veyrac divise l’opposition toulousaine, fait le jeu de Cohen !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.