Egalité femmes-hommes et politique de la ville: Deux ministres à Toulouse

Pierre Cohen, François Lamy et Najat Vallaud-Belkacem au Centre culturel Henri Desbals

Jeudi 1er août, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement et François Lamy, ministre délégué auprès de la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, chargé de la Ville sont venus à Toulouse à la rencontre des associations des quartiers populaires.

Sous une chaleur écrasante, jeudi dernier, les quartiers toulousains de la Reynerie, la Faourette et Bagatelle ont reçu la visite de la ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem et du ministre délégué auprès de la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, chargé de la Ville, François Lamy. Une demi-journée bien remplie, avec, pour commencer une rencontre avec l’association « Parle avec elles » qui œuvre pour la valorisation des compétences des femmes vivant dans des quartiers populaires, puis la visite du Boxing Toulouse Bagatelle et pour terminer une table ronde au Centre culturel Henri Desbals pour échanger avec les membres de la compagnie de théâtre Nelson Dumont qui mène des actions culturelles avec les habitants. L’objectif ministériel : faire la promotion de l’égalité femmes-hommes dans les quartiers populaires car selon François Lamy : « L’égalité hommes-femmes est un enjeu majeur. Une véritable bataille doit s’engager dans nos quartiers. » Pour Najat Vallaud-Belkacem, « la question qui devra être soutenue est celle de la garde d’enfants. Le taux d’emploi des femmes n’a cessé de se dégrader depuis 2008 dans les quartiers. C’est en partie lié au fait de ne pas avoir de solution en matière de garde d’enfants. » Et la ministre de préciser : « La préscolarisation avant l’âge de trois ans est un exemple de solutions que nous allons conduire. Le gouvernement a décidé de concentrer sur les quartiers populaires cette ouverture de postes dans l’Education Nationale pour accueillir les enfants de moins de trois ans. »

 

Vers la fin du millefeuille de dispositifs ?

Selon Najat Vallaud-Belkacem « faciliter la garde d’enfants peut être un vrai levier. » Pour ce faire, le duo de ministres travaille de concert et François Lamy développe : « la rénovation urbaine va aider à cela puisque nous allons construire, dans les futures opérations de rénovations urbaines, de grands appartements. Lorsque vous faites un six-pièces en rez-de-chaussée, vous pouvez accueillir une micro crèche et donc faire travailler des assistantes maternelles du quartier et accueillir les plus jeunes.» Autre précision importante : le gouvernement va simplifier la politique de la ville et ses dispositifs. Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, chargé de la Ville a annoncé : « Nous allons simplifier le zonage. 750 Zones Urbaines Sensibles (ZUS), 24 480 quartiers en Contrat Urbains de Cohésion Sociale (CUCS), 400 Zones de Redynamisation Urbaine (ZRU), 200 Zones Franches Urbaines (ZFU)… Bref, tout cela c’est terminé, nous allons parler de quartiers prioritaires. Ces quartiers prioritaires seront définis avec une méthode bien précise là où il y a des concentrations de pauvreté. » Fini donc le millefeuille de dispositifs plutôt complexes qui parfois se superposent. « On a voulu faire plaisir à tout le monde et finalement on a un saupoudrage qui est devenu totalement inefficace, mieux vaut reconcentrer les aides publiques » énonce François Lamy.

Côté calendrier, le ministre a annoncé des réflexions jusqu’à la fin de l’année pour une décision début 2014, de même que la publication d’une liste provisoire des quartiers prioritaires avant la fin de l’année « par souci de transparence. »

 

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.