[Edito] Vivement 2015 !

Thomas SimonianL’année 2014 aura été celle de toutes les secousses, autant nationalement que localement. La crise est d’ailleurs si dure que tout le monde en ressort avec son zeste de désespérance… Un sentiment de révolte gagne d’ailleurs du terrain et se traduit dans les urnes. Avec la ténacité qui est la sienne, Jean-Luc Moudenc a su profiter de ce moment pour reprendre en main le Capitole, et ainsi refermer la parenthèse Cohen. Les Européennes et les Sénatoriales ont confirmé cette tendance ; la droite et le centre haut-garonnais sont même en passe de réaliser une percée historique, profitant à plein du désenchantement général. Les échéances départementales et régionales à venir pour 2015 seront donc à bien des égards passionnantes… Elles pourraient rebattre toutes les cartes de la politique locale, et ainsi donner au Capitole et à la métropole tous les leviers possibles. Du jamais vu en ces terres. Une possibilité qui va donner du sel à l’année à venir, car l’enjeu pour la gauche c’est de se mettre en mode résistance afin de limiter la casse. Mais est-ce encore possible ? D’autant qu’il va falloir également surveiller la montée du FN, oui chez nous aussi ! Résistance donc pour la gauche. Une réalité que certains ont intégré, à tel point qu’un mouvement se dessine pour réclamer une nouvelle candidature de Martin Malvy à la région… Que dis-je… À la désormais « big » région , puisque nous fusionnons avec nos amis de Languedoc-Roussillon. Il serait pour beaucoup d’élus, en off et en on, le seul à être en capacité à résister tant bien que mal à l’ouragan annoncé. La partie d’échecs a commencé.

Avant donc d’entamer cette année qui sera très riche pour l’actualité, il est temps de prendre quelques jours de repos bien mérités en famille. Le chocolat, le foie gras et le champagne nous attendent. Miam ! Allez bonnes fêtes à tous, et le JT vous reviendra en 2015 plus fort que jamais…

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.