[Edito] Tour de Région

©Franck Alix/JT
©Franck Alix/JT

Comme chaque été la ferveur du Tour de France gagne l’hexagone. Les yeux sont rivés sur les records de vitesse de plus en plus impressionnants, notamment sur la performance du britannique Chris Froome qui a laissé le peloton sur le carreau lors de la première étape de montagne. Bien sûr, le dopage est dans tous les esprits, mais il ne semble pas atteindre les fans du Tour, toujours au rendez-vous d’années en années. Je ne ferai pas ici le procès de la triche. Non pas que je cautionne, mais je pense que le problème touche tous les sports. Certains sont simplement plus contrôlés et plus exposés médiatiquement que d’autres. S’acharner sur le cyclisme est donc une hypocrisie. Et si personnellement je n’ai jamais compris l’intérêt de regarder des gens pédaler, je suis obligée de m’incliner devant le folklore de l’évènement. D’ailleurs, celui-ci ne va pas tarder à gagner notre département avec l’étape muretaine prévue le 17 juillet. Une date qui ne loupera pas Carole Delga, candidate socialiste aux prochaines régionales. « Je participerai à cette formidable fête populaire vendredi matin à Muret pour le départ de la 13e étape », clame-t-elle sur Twitter. Pendant que les cyclistes parcourent les routes sous une canicule féroce, d’autres ‘‘sportifs’’ ont entamé un tout autre périple : le tour de région. Deux boucles qui vont se croiser sur notre territoire.

« Carole Delga, maillot jaune »

Et il semble que la socialiste ait quelques étapes d’avance. A Sète pour la fête des pêcheurs, à Toulouse avec Jean-Yves le Drian, à Montpellier pour la marche des fiertés, en Aveyron avec Martin Malvy, à Martres-Tolosane pour le 14 juillet. Lance Armstrong, qui met en doute Chris Froome (trop fort pour être propre ?) pourrait s’interroger sur la forme de la Carole Delga. Plus sérieusement, l’été s’annonce rude pour les candidats. Chacun sait qu’il n’y a pas de temps à perdre pour apprivoiser l’énorme territoire à conquérir. Dominique Reynié n’a pas non plus échappé au Tour de France. Il était présent au départ de Tarbes mardi 14 juillet. Le candidat de la droite et du centre qui poursuit son circuit en Région, n’a pas encore rattrapé le maillot jaune Carole Delga. Mais il faut dire que le professeur de sciences po n’a pas tout à fait délaissé sa vie parisienne… La semaine dernière, on a pu le voir dans C’est dans l’air pour parler de la crise grecque, ou encore sur LCI pour l’émission Revue de presse, sans oublier une interview pour Beur FM… Ne tirons pas trop vite la sonnette d’alarme, la course contre la montre ne débutera qu’en septembre. Le sprint final est souvent décisif dans une campagne. Dominique Reynié est bel et bien dans la course et le reste du  peloton de candidats est loin derrière. Rien ne sert de courir ? A méditer devant le Tour de France, si je ne m’endors pas…

 

 



UN COMMENTAIRE SUR [Edito] Tour de Région

  1. saforcada dit :

    Que ce soit Carole Delga ou bien Dominique Reynié, nos politiques ne devraient pas oublier qu’il n’est pas de bon ton de mélanger sport et politique, ceux qui l’ont fait n’ont pas forcément laissé de bon souvenir dans l’histoire, que l’on regarde des Jeux de 36 à ceux de Moscou par exemple … Le Tour de France est apolitique, il a cette faculté d’appartenir à tous les Français, de la Bretagne à la Corse, du Béarn à l’Alsace et donc de la Gauche, de la Droite ou du Centre et même des extrêmes. Sous le bob Ricard ou le parasol Cochonou, il n’y a pas de militants politiques mais simplement des amoureux de la Petite Reine. A la rigueur, Carole et Dominique si vous voulaient vous servir du Tour, enfourchez au-moins un vélo …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.