[Edito] PLB : Politique locale barbante

©Franck Alix/JT
©Franck Alix/JT

Il reste encore quatre années avant les prochaines élections municipales. Et pourtant, on a l’impression de vivre une campagne électorale permanente à Toulouse ! La bataille de communication entre la majorité municipale et l’opposition (principalement avec le groupe socialiste) n’en finit pas. Le bilan des deux ans de mandat de Jean-Luc Moudenc était une occasion en or pour lancer une opération de tractage anti-municipalité. Il faut bien dire que l’opposition est dans son rôle, la communication étant véritablement son seul moyen de peser un tant soit peu. Mais la guerre des tracts ne s’arrête pas là. Elle se cristallise autour du sujet épineux du moment : ‘‘3e ligne de métro contre PLB’’.  Depuis des semaines, le PS 31 distribue aux stations de métro des tracts pour défendre le prolongement de la ligne B de métro jusqu’à Labège. La métropole toulousaine a contre attaqué avec une campagne pro 3e ligne : « Toulouse métropole propose le métro à Labège ». Sans oublier le Sicoval qui s’en mêle en répondant « Le Sicoval propose aussi le métro à Labège », via les réseaux sociaux. Je ne sais pas si le citoyen lambda comprend quelque chose à ce micmac… Remarquez, il a le temps d’y réfléchir pendant ses heures passées dans les bouchons !

« Arrêtez de communiquer, agissez ! »

Évidemment la question du coût de cette campagne a été soulevée. Selon le président de l’opposition socialiste à la métropole, Claude Raynal, la campagne lancée par la majorité aurait coûté 100 000 euros. Un chiffre « fantaisiste » selon Sacha Briand, adjoint en charge des Finances, qui a riposté en précisant que « l’impression du flyer a coûté 12.900 € TTC, sa distribution en boîte aux lettres 7.700 € TTC, soit 20.600€ TTC au total ». Après la guerre de com, la guerre des chiffres… La différence est de taille entre les deux versions !

Les arguments de fond ont disparu du débat… Le petit jeu politicien a assez duré autour du métro à Labège. Et c’est toujours à ceux qui détiennent le pouvoir de se montrer au-dessus de la mêlée. Arrêtez de communiquer, agissez ! Ce sera la meilleure campagne possible. Une 3e ligne de Colomiers à Labège serait une infrastructure utile pour l’ensemble de l’agglomération. Reste à prouver que ce projet est réalisable financièrement sans pour autant léser les autres modes de transports en commun qui constituent un maillage indispensable au territoire. On comptera les points en 2020…

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.