Droit de réponse des Jeunes Populaires de Haute-Garonne

A gauche, Yoann Rault-Wita et à droite Grichka Lingerat

Dans la tribune libre du Journal Toulousain en date du 13 juin 2013, Grichka Lingerat, animateur fédéral du Mouvement des Jeunes Socialistes de Haute-Garonne revient sur l’agression ayant entrainé le décès de Clément Méric, jeune militant d’extrême gauche. Comme précisé dans un communiqué de presse en date du 6 juin 2013, les Jeunes Populaires de Haute-Garonne condamnent avec la plus grande fermeté l’agression barbare dont a été victime le jeune étudiant. Dans un souci de récupération politique, faute de garder la dignité que ce décès exige de la part de responsables politiques, Grichka Lingerat pousse son raisonnement jusqu’à tomber dans l’insulte et l’absurde. Selon lui, « ce sont les années Sarkozy qui ont contribué à libérer la parole extrémiste ». De tels propos sont intolérables. Les Jeunes Populaires de Haute-Garonne tiennent à rappeler que Nicolas Sarkozy, comme l’ensemble de l’UMP, a toujours combattu avec la plus grande fermeté le Front National et les extrémistes de droite comme de gauche. Avancer que « l’UMP porte une part de responsabilité dans ce qui se passe aujourd’hui » est un positionnement opportuniste qui n’honore pas le responsable socialiste. Nous demandons au responsable des Jeunes Socialistes de Haute-Garonne de présenter des excuses pour ce dérapage et de revenir à la raison. L’UMP ayant toujours combattu avec la plus grande fermeté les comportements et propos extrémistes, l’UMP ayant toujours refusé toute alliance avec le Front National, l’UMP n’ayant jamais sacrifié ses valeurs sur l’autel de l’opportunisme électoral, nous aimerions entendre Grichka Lingerat s’insurger avec la même fermeté contre les agissements et propos des alliés d’extrême gauche du Parti socialiste. La République et la démocratie ne peuvent tolérer qu’un responsable socialiste, surfant sur un populisme de circonstance et frôlant avec la diffamation, puisse ainsi salir l’honneur d’u ancien Président de la République, créer des amalgames et refuser de respecter la mémoire de Clément Méric.

Yoann RAULT-WITA

Porte-parole des Jeunes Populaires de Haute-Garonne



2 COMMENTAIRES SUR Droit de réponse des Jeunes Populaires de Haute-Garonne

  1. Romain JAMMES dit :

    Bonjour,

    Il y a 2 excellentes blagues dans cette histoire :

    1 – Le fait de nier l’évidence. Sarkozy a abattu des digues idéologiques entre l’extrême droite et l’UMP. Il l’a même assumé pendant l’élection présidentielle. De nombreux membres de la majorité, y compris au gouvernement, ont appartenu à des organisations fascistes, comme de nombreux cadre de l’UMP.
    L’accusation incessante des musulmans, la conception et la politique en matière d’immigration ou encore de laïcité à échelle variable est la même que réclame le Front National depuis des années. Des expulsions et des messes, si c’est pas un signe… Puis dois-je rappeler que c’est un ministre sous le mandat de Sarkozy qui a été condamné pour injure raciale. On fait mieux.

    2 – L’autre blague c’est le PS qui n’est pas foutu de faire autre chose ne matière d’immigration. Valls fait même une politique plus répressive que Guéant, et Hollande a affirmé pendant sa campagne qu’il y avait trop d’immigration économique.
    Ensuite la Mort de Clément Méric est aussi le résultat d’une période de tension qu’a généré le gouvernement en instrumentalisant et en clivant autour de la question du mariage pour toutes et tous. Une question qui aurait pu se régler rapidement mais a volontairement trainé pour occulter bon nombre de débat. Résultat ? Résurgence de facho, agressions homophobes et j’en passe../

    Co-responsabilité donc. (Et je peux m’amuser à vous faire une tribune plus longue sur le journal si ça peut participer au débat)

  2. raynal christian dit :

    Excellents propos Yoann. La vérité méritait d’etre rétablie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.