DLR regarde Toulouse « à la loupe »

Debout la République en lice pour les échéances électorales de 2014. Son leader, Nicolas Dupont-Aignan l’a confirmé à Toulouse samedi, lors de sa rencontre avec les cadres et adhérents (ils étaient deux cents salle Castelbou, selon les organisateurs) du mouvement gaulliste. « Je ne me suis pas présenté à la présidentielle (NDA a fait un score de 2%, ndlr) pour faire le mariole mais parce que je considère que la France est enchaînée. Bruxelles décide de tout et il existe d’autres voies que le FN pour exprimer la liberté de la France » a-t-il déclaré. Objectif majeur pour DLR ces prochains mois : les européennes. « Nous aurons des listes dans toute la France » assure NDA qui prône « une Europe des Nations et des coopérations concrètes. A Toulouse, on est bien placé pour savoir que l’Europe qui marche est celle des projets d’avenir, à l’image d’Airbus» Pour l’élaboration des futures listes municipales, NDA se montre tout aussi ferme : « Nous n’aurons pas de ligne générale, nous ferons au cas par cas ». Et pour Toulouse qui « fait partie des villes que nous regardons à la loupe », il prévient : « je n’exclus pas du tout d’avoir une liste indépendante contrairement à ceux que croient certains. Il est clair que nous contestons la manière dont est gérée Toulouse aujourd’hui. Pour autant, nous ne quémanderons pas de postes ici ou là. Ce n’est pas notre philosophie. Je n’ai pas lutté dix ans pour participer aux petites histoires locales. » a conclu Nicolas Dupont-Aignan avant de partir visiter le village de l’Industrie place du Capitole.

 

Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.