Département : Sandrine Floureusses pense à la présidence

 

sandrine floureusses

 

Succession. L’élue sortante se verrait bien incarner le renouveau, et se dit prête à créer la surprise au sein du PS. Une femme pour succéder à Izard ? Sandrine Floureusses commence à s’activer.

Dimanche dernier elle est arrivée en tête du premier tour sur le canton de Castelginest avec son binôme Victor Denouvion (32,93%) : « Je ne m’attendais pas forcément à être en tête. C’est plutôt une bonne surprise. » Sandrine Floureusses (élue sortante) se veut donc confiante avant ce deuxième tour qui se présente sous la forme d’une triangulaire, et travaille à réunir toutes les forces de gauche : « Nous avons enregistré le soutien officiel de nos amis communistes, et nous mettons par ailleurs en exergue les points de convergence avec Alternative citoyenne. » L’actuelle vice-présidente de l’assemblée départementale ne semble pas forcément surprise du score élevé enregistré par le FN sur ce canton : « Sur des communes comme Fenouillet ou Gagnac il y a de véritables poches de précarité. Nous y rencontrons des citoyens qui ne croient plus en rien … »

… Et maintenant elle réfléchit à une candidature pour la présidence

Si la victoire est au bout dimanche soir, Sandrine Floureusses réfléchit avec son entourage à déposer sa candidature auprès des militants socialistes pour être désignée comme candidate à la présidence du département. Comme une réponse à la une du JT de cette semaine qui place Georges Méric et Jean-Michel Fabre comme favoris dans cette course : « Ce n’est tout de même pas pour rien que l’on a instauré la parité dans le mode de scrutin. Pourquoi se résigner une nouvelle fois à avoir un duel entre mâles ? Nous sommes en 2015 tout de même, place aux femmes ! »

“Je vais proposer aux militants socialistes des idées audacieuses”

Et d’attaquer ensuite sur le fond : « Aujourd’hui nous présentons un programme dans le cadre de cette campagne, mais un programme n’est pas forcément un projet. Je vais proposer aux militants socialistes des idées audacieuses pour l’avenir de la Haute-Garonne : Le soutien à l’économie sociale et solidaire, le développement de la démocratie interne au sein de la collectivité ou bien encore la mise en place de comités cantonaux citoyens. » L’élue sortante attaque également la stratégie de conquête de Georges Méric et Jean-Michel Fabre : « Ils ont fait part de leurs ambitions avant le premier tour, ce qui était pour moi une démarche prématurée … Ils ont également commencé leur campagne interne au parti … C’est ce type de méthode à l’ancienne qui favorise le FN. De la politique politicienne. » Après Alain Fillola, qui a fait acte de candidature hier chez nos confrères d’Objectif News, il y a donc déjà du monde au balcon socialiste … Méric, Fabre, Fillola et maintenant Floureusses. En attendant la position à venir de Jean-Jacques Mirassou, la guerre de succession à Pierre Izard est cette fois-ci bien lancée.



UN COMMENTAIRE SUR Département : Sandrine Floureusses pense à la présidence

  1. patricebrot dit :

    A supposer que tous seront en position d’être candidats, donc élus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.