Réaction de Jean Iglésis suite aux déclarations de Laurence Arribagé à l’encontre de Christine de Veyrac


 

 

« Par deux fois en moins de deux semaines, Madame Arribagé, secrétaire départementale de l’UMP, a tenu des propos injurieux et bien peu fondés à l’encontre de Christine de VEYRAC, révélant par là même une bien curieuse conception du dialogue, de la démocratie et de la notion de rassemblement prônée par son Président, Jean-Luc Moudenc, en vue des prochaines échéances municipales à Toulouse.

 

En tant que responsable départemental de l’UDI, je le regrette profondément.

 

Il y a 15 jours, elle avait appelé dans un communiqué à la démission de Christine de VEYRAC de son mandat européen au mépris de toutes les règles de droit et de bon sens : Christine de VEYRAC a été élue sous une étiquette Majorité Présidentielle et non UMP ; les élus UMP et UDI siègent ensemble au sein du groupe PPE au parlement européen; enfin si Christine de Veyrac démissionnait elle serait de fait remplacée par … une élue elle aussi UDI, Muriel Boulmier !

 

Cette semaine, dans le cadre d’une interview au Journal Toulousain, Madame Arribagé récidive en remettant en question par des propos injurieux la capacité de Christine de Veyrac à gérer la ville de Toulouse.

 

Par ses propos, indignes du débat politique qu’attendent nos concitoyens, Madame Arribagé se fait le chantre de la désunion et choisit délibérément d’attaquer un partenaire politique.

 

Je demande au Président de l’UMP 31 Jean-Luc Moudenc de condamner fermement ces propos en contradiction totale avec ses appels à l’union et de faire cesser les attaques proférées par sa secrétaire départementale.

 

Christine de Veyrac et les responsables de l’UDI que je représente ont clairement affiché leur volonté de rassembler le plus largement possible et de travailler à un projet pour Toulouse, avec les toulousains, dans un souci d’union avec nos partenaires politiques, dont le Modem et l’UMP. En ce qui nous concerne, nous n’avons jamais et nous n’aurons jamais un mot à leur encontre. Nous continuerons à veiller scrupuleusement à ce que nos actes soient conformes à nos discours. »

 

 

Jean Iglesis,

Coordinateur départemental de l’UDI



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.